CBD et asthme : que sait-on ?

Résultant d’une inflammation latente des voies respiratoires, l’asthme est une maladie pulmonaire chronique qui touche, à des degrés divers, de nombreuses personnes. Étant donné les vertus anti-inflammatoires et antidouleurs du CBD, les malades qui souffrent d’asthme se questionnent sur les bienfaits du cannabidiol pour cette pathologie. Est-ce que le CBD est efficace contre les crises d’asthme ? Et, si oui, comment utiliser le CBD parallèlement au traitement de l’asthme pour soulager ou atténuer les crises ?

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie chronique des poumons dont la cause est l’inflammation des voies respiratoires. Environ 4 millions de Français sont touchés par cette maladie et environ 900 malades en meurent chaque année.

Toux, respiration sifflante et problèmes respiratoires sont les principaux symptômes de cette pathologie. Dans le cas de l’asthme intermittent, les crises sont brèves et ne se manifestent que très peu suite à un stress ou un effort physique. Tandis que pour l’asthme persistant, les symptômes sont plus présents pendant les crises et plus intenses également.

L’asthme persistant peut être léger : c’est-à-dire que les crises n’apparaissent qu’une à deux fois par semaine et des crises nocturnes une à deux fois par mois. Il y a par ailleurs l’asthme persistant modéré dont les symptômes quotidiens sont accompagnés par une crise nocturne une fois par semaine au minimum. L’asthme persistant sévère quant à lui est caractérisé par des symptômes permanents qui empêchent la pratique de certaines activités et est accompagné par des crises nocturnes fréquentes.

Quels effets du CBD sur l’asthme ?

Pour parler des effets du cannabidiol sur l’asthme, il faut prendre en considération plusieurs aspects. Pour l’asthme intermittent, par exemple, le stress est un facteur qui déclenche les crises. Or le cannabidiol est conseillé pour ses vertus apaisantes qui permettent de limiter le stress ainsi que les troubles d’anxiété. Cela voudrait donc dire que le cannabidiol est capable de réduire la fréquence des crises en limitant le stress chez le malade.

En 2019, une étude a démontré la capacité du CBD à amoindrir l’inflammation des voies respiratoires ainsi que l’hyperactivité des souris qui présentaient de l’asthme provenant d’allergies. S’il est possible de transposer ces résultats chez l’homme, donc le CBD pourrait rendre le poumon humain moins sensible aux facteurs déclenchant de l’asthme, ce qui impliquerait la réduction des symptômes ainsi que des crises.

Le cannabidiol contribue à faciliter la respiration. En effet, en réduisant les inflammations, particulièrement les inflammations pulmonaires, le cannabidiol permet d’avoir une meilleure respiration. Le CBD a donc la capacité d’atténuer certains problèmes au niveau respiratoire. Toutefois, en ce qui concerne l’influence directe du CBD sur la respiration, notamment le fait de la rendre plus difficile n’est pas encore prouvé.

Comment prendre du CBD quand on fait de l’asthme ?

Le dosage, le transport, l’utilisation ainsi que la conservation de l’huile de CBD sont spécialement faciles grâce à ses formes en gélules ou en flacon. Les huiles à spectre large ou complet offrent la possibilité de bénéficier d’autres cannabinoïdes présents naturellement dans la plante de même que les terpènes et les flavonoïdes.

Recommander une dose générale est difficile, car les études concernant la posologie du CBD sont peu nombreuses. Plusieurs facteurs peuvent conditionner la quantité adéquate, notamment les habitudes de consommation, le poids de la personne, la quantité du produit. Commencer par prendre de petites doses est fortement conseillé pour ensuite accroitre la dose au fur et à mesure afin d’aboutir au résultat escompté.

Il est important de noter que le cannabidiol n’est pas encore admis en tant que traitement en France et dans certains pays de l’Union européenne. La prise du CBD dans le traitement de l’asthme doit être soumise à une vérification préalable dans le but d’éviter toute interaction avec d’autres médicaments.

De ce fait, votre médecin traitant est plus à même de vous offrir des conseils avisés en ce qui concerne les options de cure médicamenteuse selon votre cas. Il est donc fortement recommandé de vous adresser à votre médecin par rapport à la prise de cannabidiol.