CBD et ménopause : quels bienfaits attendre du cannabidiol ?

Plusieurs études indiquent que le cannabidiol, un composé non psychoactif extrait de la plante de cannabis, peut aider à réduire certains symptômes de la ménopause. Bouffées de chaleur, sautes d’humeur, fatigues ou douleurs corporelles font partie des maux les plus fréquents lors de cette période de changement chez les femmes. C’est une étape naturelle et inévitable de la vie des femmes, cependant, cette dernière peut être accompagnée de symptômes inconfortables et douloureux. Nous vous expliquons dans cet article comment le CBD peut être utilisé comme traitement pour apaiser cette période difficile et la rendre moins pénible.

Le CBD agit contre les douleurs

Des symptômes courants de la ménopause sont les maux et les douleurs articulaires, musculaires ou corporelles. En effet, les hormones œstrogènes (estrone, estradiol et estriol) jouent un rôle très important dans la santé des femmes : ce sont elles qui régulent le système reproducteur féminin. À la ménopause, le corps féminin diminue fortement la production de ces hormones. Le manque d’œstrogènes se fait ressentir. Le corps se met alors à produire des niveaux plus élevés de molécules inflammatoires !

Les produits à base de CBD ont déjà prouvé leurs propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Un traitement au cannabidiol permet de réduire l’inflammation dans votre corps et donc de diminuer et d’apaiser les douleurs ressenties.

Le CBD apaise le stress et l’anxiété

Anxiété, stress, dépression, insomnie ou encore sautes d’humeur sont d’autres symptômes fréquents lors de la ménopause. Encore une fois, ces effets sont liés au manque d’œstrogène dans le corps. Le système endocannabinoïde de votre corps est déséquilibré pendant cette période. Habituellement, l’œstrogène influe sur l’activité de la sérotonine et d’autres neurotransmetteurs dans le cerveau. Cette action affecte directement le moral et l’humeur.

Le CBD a aussi un effet anxiolytique : Il favorise la détente et la relaxation. Il permet d’activer les récepteurs de la sérotonine et ainsi d’en libérer plus. La sérotonine aide à équilibrer l’humeur et donne un coup de pouce bénéfique à l’appétit et au sommeil. À l’inverse, le CBD permet également de réduire la sécrétion de cortisol. Cette hormone aide l’organisme à gérer le stress, mais si elle est présente en excès, elle entraîne alors une augmentation du stress.

Le CBD aide à réguler le poids

Le gain de poids est normal chez les femmes lors de la ménopause. Comme les autres symptômes, c’est un des effets de l’absence d’œstrogène dans le corps. L’organisme brûle moins de calories et de graisse, que ce soit pendant une activité physique ou même pendant le sommeil.

Comment le CBD permet-il de lutter contre la prise de poids ? Plusieurs études réalisées entre 2011 et 2018 traitent du sujet. Ce sont des études préliminaires et l’efficacité du CBD doit encore être prouvée. Cependant, ces recherches et analyses permettent déjà d’indiquer que le cannabidiol peut aider à réguler le poids. Les études montrent que le CBD aurait 2 effets sur le gain de poids :

  • Il active les gènes pour un métabolisme plus sain
  • Il aide à amortir l’activité des endocannabinoïdes naturels

Le CBD permet de lutter contre l’ostéoporose

L’ostéoporose touche environ un quart des femmes ménopausées en France. Cette maladie se traduit par une perte conséquente de la masse osseuse et donc une augmentation de la fragilité des os. Comme les autres symptômes, cette réaction de l’organisme est due au manque d’œstrogènes dans le corps. Une diminution de la densité de la masse osseuse entraîne également une réduction du calcium et autres minéraux contenus dans les os et surtout l’augmentation du risque de fractures.

Le cannabidiol pourrait avoir un impact positif et utile pour la santé des os. Il agit encore une fois sur le SEC (système endocannabinoïde) qui joue un rôle important dans la régulation du métabolisme osseux. L’interaction du CBD pourrait aider le processus de formation du cal osseux et du cal mou en stimulant les récepteurs cannabinoïdes CB1. De plus, le CBD baisse les taux de TNFα, tout comme la pratique d’exercices physiques, ce qui prévient aussi la dégradation du tissu osseux.

Le CBD permettrait alors d’avoir une structure osseuse moins dégradée par la ménopause et d’être moins sujets aux douleurs articulaires, aux fractures de fatigue et aux ecchymoses plus nombreuses avec l’âge.