CBD et test salivaire : tout ce qu’il faut savoir

Beaucoup de personnes se posent la question suivante : peut-on être positif au test salivaire de dépistage de stupéfiants de la gendarmerie avec du CBD ? Cette inquiétude est bien légitime mais la plupart des consommateurs doivent être rassurés. Les tests salivaires ne détectent pas le CBD mais se concentrent sur d’autres substances. En consommant exclusivement du CBD acheté dans un cadre officiel, il n’y a pas de risques à être déclaré positif lors d’un test salivaire réalisé par les forces de l’ordre.

Que recherchent les tests salivaires ?

Depuis quelques années, les services de police disposent en France de kits de dépistage de stupéfiants. Ils sont utilisés dans le cadre de contrôle routiers traditionnels, mais aussi parfois après un accident ou une infraction. Dans le cas des accidents graves, ils sont complétés par des tests sanguins.

L’intérêt des tests salivaires est d’être rapide et facile à utiliser. Ils sont conçus pour détecter 4 groupes de drogues :

  • Le cannabis (THC) : il peut être détecté 6 à 10 heures après un usage occasionnel et entre 24 heures et 8 jours dans les cas d’usage régulier.
  • Les amphétamines : elles sont détectables jusqu’à 40 à 60 heures après leur absorption.
  • La cocaïne et le crack : ils sont détectables de 24 à 48 heures après leurs consommations.
  • Les opiacés (héroïne) : ce produit est détectable par test salivaire entre 36 à 48 heures après son absorption.

Les tests salivaires effectués par les forces de l’ordre ont pour but bien sûr de faire baisser les comportements dangereux de certains usagers qui conduisent sous l’emprise de drogues.

Le CBD est-il détecté lors des tests salivaires ?

Le cannabidiol ou CBD est en vente libre sous toutes ses formes en France. Il est consommé sous forme de fleur de CBD qu’il est possible de fumer ou infuser, sous forme d’huile de CBD, de crème de CBD ou encore d’e-liquides CBD pour les cigarettes électroniques.

Étant donné que le CBD est une substance autorisée, il n’est pas recherché lors des tests salivaires de la gendarmerie. La substance associée au cannabis qui est recherchée est le THCa, un acide proche du THC qui s’amasse en résidu dans la bouche des consommateurs. Sa présence peut persister jusqu’à 6 heures après consommation. Elle est la preuve de la consommation de cannabis, car celui-ci comporte des taux élevés de THC.

Les produits au CBD qui sont commercialisés en France comme les nôtres respectent la législation : ils doivent avoir un taux maximum de 0.2% de THC. Ce taux très faible ne peut donc conduire à un test positif après un test salivaire.

Différences d’effets entre CBD et THC

À la différence du THC (Tétrahydrocannabinol), le CBD (Cannabidiol) n’est pas interdit en France. Ce n’est pas un produit psychoactif, et il ne modifie pas les capacités motrices et cognitives de son consommateur. Il ne pose pas de danger pour une prise du volant.

Il faut toutefois rester vigilant quant à une possible somnolence qui peut être due chez certaines personnes à l’effet relaxant du CBD.

En revanche, le THC a des effets négatifs pour la conduite. Il provoque des pertes de mémoire, voire des absences. Il modifie la perception des choses (distances, vitesses, relief) et réduit les capacités de motricité (mouvements, réflexes, précision). Il va de soi donc que conduire après avoir pris du THC est répréhensible et peut conduire à de lourdes sanctions.

Quels produits de CBD faut-il consommer pour respecter le taux de THC ?

Le CBD commercialisé de manière officielle, comme chez Remedeus, doit respecter la limite légale de 0,2 % de THC. Il appartient aux marques de s’engager de manière transparente vis-à-vis du consommateur. Il leur faut notamment mettre tous les moyens pour effectuer des mesures en laboratoires afin de garantir la conformité de leurs produits.

C’est donc en se procurant du CBD de cette manière qu’un consommateur pourra être rassuré et sera tranquille en cas de contrôle. Il faut toutefois être certain de ne consommer que du CBD et veiller à ne pas consommer d’autres substances illégales, même avec un délai important.

Parmi les produits au CBD, tous doivent respecter la limite légale maximale et aucun ne devrait présenter de risques. Néanmoins, il est reconnu que les fleurs de chanvre ont une concentration en CBD assez forte. Il faut donc être mesuré dans leur consommation afin de ne pas franchir les seuils légaux de THC même si normalement, c’est quasiment impossible.