L’impact environnemental du CBD

Alors que la prise de conscience écologique se renforce aux quatre coins du monde, il est important de se poser la question de l’impact environnemental du CBD. De quel type de culture est-il issu ? Celle-ci est-elle respectueuse de la nature et de la biodiversité ?

Le chanvre industriel et son impact environnemental

Les produits à base de CBD sont issus de cultures de chanvre industriel. Mais quelle est la différence avec la culture de cannabis, et quel est l’impact environnemental de la production de chanvre ?

Il est important de bien faire la distinction entre la culture de cannabis (illégale en France) et la culture de chanvre industriel, très répandue dans l’Hexagone. C’est de celle-ci qu’est issu le cannabidiol, utilisé dans les huiles et autres produits CBD autorisés sur le marché français.  

Le chanvre industriel contient un taux minime de THC, la fameuse molécule entraînant les effets psychoactifs du cannabis récréatif.

Tandis que le cannabis cultivé en serre nécessite lumière, eau et traitements, le chanvre industriel présente bien des avantages, à la fois écologiques et économiques.

Une culture écologique

En de nombreux points, le chanvre utilisé pour réaliser les huiles de CBD est vanté pour son impact environnemental positif.

Le chanvre est en effet une plante dotée d’un système racinaire profond, qui a besoin d’une quantité d’eau limitée pour pousser. Il n’est pas non plus nécessaire de recourir à des techniques d’irrigation pour lui permettre de bien se développer.

Particulièrement résistant, le chanvre ne nécessite ni insecticide, ni fongicide, ni herbicide, ce qui contribue grandement à en faire une culture respectueuse de l’environnement. Sa résistance aux conditions météorologiques difficiles apparaît aussi comme un allié de taille alors que le réchauffement de la planète semble s’accélérer, comme sa capacité à stocker du CO2.

Autre avantage de cette plante dont on extrait le CBD : tandis que certaines cultures intensives puisent les éléments nutritifs de la terre, le chanvre lui, restitue de l’azote dans le sol. On parle aussi de la capacité du chanvre à décontaminer les sols en absorbant les métaux lourds.

Le chanvre, sélectionné à partir de l’espèce Cannabis sativa L, est une plante dont le système racinaire contribue à stabiliser les sols et lutter contre l’apparition de l’érosion. Lorsqu’elles se décomposent, les racines libèrent des nutriments qui améliorent la qualité de la terre.

Enfin, le chanvre est une plante haute et dense qui peut abriter de nombreuses espèces, favorisant la biodiversité. Selon l’European Industrial Hemp Association, des espèces rares et écologiquement fragiles – araignées, scarabées ou mouches – trouvent refuge dans les cultures de chanvre.

Un secteur contrôlé

La production de chanvre industriel destinée à la fabrication de produits CBD n’est donc pas une menace pour l’environnement, dès lors que la culture de la plante est bien régulée.

Si la vente de produits à base de CBD est autorisée en France, elle est strictement encadrée. Le chanvre utilisé doit répondre à des critères de culture stricts. Le fait que la culture de chanvre industriel soit légale (contrairement à la culture de cannabis à visée récréative) permet d’encadrer son fonctionnement, et de s’assurer qu’elle n’est pas nuisible pour l’environnement.

Les avantages de la culture du chanvre en termes de respect de l’environnement ne se limitent pas à la production d’huile de CBD et autres produits à base de cannabidiol.  Cette plante est utilisée depuis des millénaires à bien d’autres fins. Le chanvre est notamment utilisé dans la fabrication de matériaux de construction, d’isolation thermique et phonique, mais aussi de papier ou encore de tissu.

Choisir un CBD écologique

Au moment de choisir un produit CBD de qualité, de nombreux critères doivent être pris en compte. Parmi eux, cette dimension écologique est importante. Si vous êtes soucieux de l’impact environnemental du CBD, n’hésitez pas à vous renseigner sur son origine. Est-il issu d’une culture de chanvre respectueuse de la nature ? Des pesticides et autres produits chimiques ont-ils été utilisés pour sa production et son extraction ?

La technique d’extraction appelée « CO2 supercritique » est considérée comme la plus écologique. Ce solvant « vert » n’est en effet ni toxique, ni polluant. Prenez donc bien le temps de comparer les différents produits CBD proposés sur le marché afin de mesurer leur impact sur l’environnement.