La petite histoire du Chanvre

Une industrie traditionnelle qui se réinvente

Le chanvre est une des plantes les plus anciennes, robustes et polyvalentes du monde. Il a été une source importante de fibres, de nourriture et de médicaments tout au long de l’histoire. La souche industrielle, connue sous le nom de cannabis sativa, produit des fibres, de l’huile et des graines. La plante entière peut être transformée en une large gamme de matières premières. On en fait de la pâte à papier, le papier, le carburant, les résines et la cire.

Le chanvre : de 2800 ans avant JC à aujourd’hui :

Le chanvre a été cultivé dans presque tous les pays d’Europe et d’Asie au cours de l’histoire. Il a servi de matière première importante pour la fabrication de cordes, de toiles, de textiles et de papier. La première corde de l’histoire enregistrée est en chanvre en Chine au 28e siècle avant J.-C., le papier et les vêtements à base de chanvre datant à peu près de la même période. Au plus fort de la navigation au 17e siècle, l’industrie européenne du chanvre a connu son apogée en fabriquant des gréements de voiles, des cordes, des filets, des drapeaux et même des uniformes de marins pour les flottes nationales.

Les attitudes à l’égard de la marijuana ont commencé à changer au début des années 1900. Suite de la révolution mexicaine, avec l’afflux massif d’immigrants mexicains aux États-Unis. Les immigrants mexicains apporté avec eux leur tradition culturelle consistant à fumer des feuilles de marijuana à des fins médicinales.

À l’époque, les Américains ne connaissaient que le cannabis sous forme d’huile ou de haschisch, qu’ils consommaient par voie orale. De plus, les Mexicains appelaient leur cannabis “marihuana”, un terme peu familier aux Américains.

Mécontents de l’afflux d’immigrants, les médias américains, dont le magnat de la presse William Randolph Hearst, ont commencé à diffuser des affirmations erronées. Les immigrants mexicains seraient perturbateurs, comportements qu’ils attribuaient à leur consommation de “marihuana”. On vilipende Le cannabis. Le président Franklin D. Roosevelt, encourage l’adoption de restrictions sur le cannabis. Pourtant, malgré l’opposition de l’Association médicale américaine qui soutenait les bienfaits thérapeutiques du cannabis.

Une prohibition injuste

Certains historiens pensent que les efforts pour faire passer la Marijuana Tax Act de 1937 sont menés par Hearst, Andrew Mellon et la famille DuPont, qui voyaient l’industrie du chanvre comme une menace pour leurs activités. Selon les auteurs et historiens Laurence French et Magdaleno Manzanárez, le chanvre – une culture durable et polyvalente avec plus de 24 000 applications de produits – devenait un substitut moins cher à la pâte de bois utilisée pour imprimer les journaux. Hearst qui possédaient des avoirs en bois et en papier cherchaient à détruire le competition, lançant une croisade agressive contre le chanvre à travers ses journaux et ses magazines, qui publiaient régulièrement des articles sensationnels sur la menace de la marijuana et le sort de ceux qui en consommaient.

Richard Nixon, lors de sa campagne présidentielle de 1968, promet de rétablir “l’ordre public” en Amérique en déclarant une guerre contre la drogue. Le gouvernement fédéral adopte en 1970 la loi sur les substances contrôlées, qui classait les drogues dans quatre catégories différentes. Elle classe le cannabis comme une drogue de l’annexe 1, considéré comme l’une des substances les plus dangereuses.

La loi sur les substances contrôlées a malheureusement regroupé tout le cannabis, ne reconnaissant pas les différences entre la marijuana et le chanvre. Cette loi, qui rend le cannabis illégal en vertu du droit fédéral, est toujours en vigueur aujourd’hui.

Les années 1990 ont été importantes pour la politique du cannabis aux États-Unis, grâce aux efforts des chercheurs dans ce domaine.

La re(con)naissance du chanvre dans les années 2010

Au début de cette décennie, les chercheurs ont fait des percées notables, élargissant ainsi nos connaissances actuelles sur le cannabis. Ils ont appris comment les composés contenus dans le cannabis, les cannabinoïdes, interagissent avec notre corps par le système endocannabinoïde. Ces percées scientifiques qui accompagne un soutien accru pour rendre le cannabis accessible à ceux qui en ont besoin sur le plan médical. En 1996, la Californie est devenue le premier État à établir une législation sur la marijuana à des fins médicales. Elle offre une option légale au cannabis pour la première fois depuis des décennies. Depuis l’entrée en vigueur des premières lois sur la marijuana médicale à l’échelle de l’État, le nombre d’états américains et de pays en Europe adoptant une législation sur le cannabis n’a cessé de croître. Et la popularité du CBD en France et de l’ouverture de boutiques de CBD à Paris ne cessent aussi d’augmenter.