cbd-sport

L’utilisation du CBD dans le sport

L’utilisation du CBD par des sportifs est de plus en plus courante. Que ce soit pour réduire lestress avant les compétitions ou atténuer les douleurs après, son usage est de plus en plus populaire. Mais qu’en est-il vraiment de ses bienfaits pour la pratique sportive et est-il autorisé par les fédérations.

Quelles sont les vertus du CBD dans le sport ?

Pour répondre à cette question, il faut distinguer deux phases essentielles : avant l’effort et après celui-ci. Le CBD n’aura pas en effet le même impact selon le moment où vous l’ingérez.

Le CBD avant l’effort

Lorsqu’il est pris avant l’effort, le CBD peut apporter e bonnes choses sur le plan de la gestion du stress et de l’émotion. Ce sera donc particulièrement apprécié avant une épreuveoù le CBD pourra :

●détendre et réduire le stress

●améliorer la concentration

●maintenir les niveaux d’énergie sans influx nerveux trop important

Il sera apprécié des sportifs qui ont l’habitude prendre un peu de caféine avant une épreuve ou des boissons énergisantes, voire stimulantes. Le CBD permettra entre autres de mieux gérer les émotions pour les personnes qui sont un peu en prise à des petites angoisses avant le départ d’une compétition sportive importante. Il faudra juste veiller à doser la prise de CBD assez faiblement pour qu’elle ne relaxe pas trop le sportif !

Le CBD après l’effort

Après l’effort ce sot les vertus anti-inflammatoires du CBD qui sont recherchées. En effet, le CBD peut soulager les douleurs musculaires, réduire de manière importante les crampes musculaires et les courbatures, et améliorer la qualité du sommeil après une épreuve particulièrement usante.Il sera aussi possible dans le cas de petites blessures, de profiter des bienfaits du CBD pourêtre soigné un peu plus vite.

Comment utiliser le CBD dans le cadre du sport ?

La façon la plus courante pour les sportifs de prendre du CBD est la voie sublinguale avec de l’huile de CBD.

L’action est plus rapide et plus facile à contrôler en termes de dosage, mais le côté pratique joue aussi beaucoup en la faveur de cette méthode.Il est aussi possible d’utiliser des huiles de CBD en application locale sur des zones douloureuses ou des muscles tétanisés après l’effort.Enfin, le dosage sera variable selon les personnes et leur morphologie et la raison qui conduit à consommer du CBD. Il sera toujours préférable de commencer par des dosages légers de moins de 10 mg pour une personne de stature normale pour progressivement allervers les 30 mg et plus selon le besoin.

Le CBD est-il autorisé ou interdit dans le sport ?

Comme dans la vie courante le CBD est autorisé s’il ne contient pas de THC qui la substance active aux effets psychotrope présente dans le cannabis.En fait, depuis janvier 2018, l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) a retiré le CBD a été de la liste des produits dopants. En revanche le THC y figure toujours. Il faut donc être vigilant sur le CBD utilisé et vérifier qu’il comporte un taux de THC inférieur au seuil de la réglementation. Toutefois, en application cutanée (sur la peau), l’huile de CBD ne peut transmettre de THC détectable à un contrôle anti-dopage.À faible dose et dans un environnement médical contrôlé, le CBD reste un produit appréciable pour les sportifs et il les aidera à mieux gérer la douleur post-compétition ou à se sentir plus relâché lors des grands événements.