cbd-tremblements-pathologiques

Tremblements pathologiques et CBD : une étude prometteuse

Les personnes qui souffrent de tremblements pathologiques savent à quel point ceux-ci sont pénibles et handicapants et combien il est difficile de les réduire. Une étude toute récente va certainement leur donner de l’espoir. En effet, celle-ci conclut que les cannabinoïdes ont un effet inhibiteur sur ces tremblements grâce à leur action centrale sur des cellules de la moelle épinière. Même si cette découverte reste à confirmer par de plus amples études, elle montre encore une fois s vertus de produits cannabinoïdes comme le CBD sur le bien-être de nombreuses personnes en souffrance.

Comment définir les tremblements pathologiques ?

Comme chacun sait, un tremblement est une contraction répétée et involontaire des muscles du corps. Ceci peut se produire de manière naturelle par grand froid ou lors d’émotions fortes comme la peur. 

Mais lorsque les tremblements surviennent dans une phase de repos, ou dans l’exécution d’un geste ou en maintenant une position, ils sont dits pathologiques. Ils peuvent alors être le signe d’une dégénérescence du système nerveux ou les symptômes d’autres maladies.

Une étude dévoile les effets positifs du CBD sur les tremblements pathologiques

C’est la Faculté des Sciences Médicales et de la Santé de Copenhague qui a conduit cette étude dans le cadre de travaux menés par son Département des Neurosciences. Elle a été publiée en mars 2021 dans la revue réputée Nature Neuroscience. 

Cette étude tend à prouver que les cannabinoïdes réduisent les tremblements associés aux troubles moteurs induits par les blessures et les maladies neurodégénératives. Il a ainsi été démontré que cet effet est dû à l’action des récepteurs cannabinoïdes sur les astrocytes dans la corne ventrale de la moelle épinière. Par injection de cannabinoïde, les équipes de recherche ont pu constater l’inhibition de la neurotransmission excitatrice. Enfin, les données suggèrent que les cannabinoïdes réduisent les tremblements via leur action sur les astrocytes spinaux de manière importante chez l’animal.

Bien évidemment, cette étude devra être élargie et complétée. Elle aura aussi une étude complémentaire qui sera lancée et portera sur des êtres humains, mais elle est très porteuse d’espoir pour les personnes affectées par des tremblements pathologiques

Comment le CBD peut-il agir sur les tremblements pathologiques ?

La moelle épinière abrite de très nombreuses cellules appelées astrocytes qui sont indispensables au transfert d’informations motrices. En effet, ces cellules en forme d’étoile participent de manière cruciale à l’efficacité du transfert d’information par la libération de transmetteurs. L’étude réalisée au Danemark a montré que l’introduction de cannabinoïdes dans l’organisme permettrait une action sur ces astrocytes. Ils libèrent alors des transmetteurs tels que des purines et d’autres métabolites. Ces éléments participent alors à un phénomène, encore inexpliqué, de l’inhibition de la neurotransmission qui excite les nerfs et par conséquent les muscles. Ceci conduisant à réduire les tremblements en fréquence et en intensité.

Quelle utilisation du CBD pour lutter contre les tremblements pathologiques ?

L’étude publiée n’est pas allée jusqu’à doser précisément les quantités de cannabinoïde nécessaire pour juguler les tremblements, ni même jusqu’à déterminer sous quelle forme il doit être administré.

Mais les scientifiques qui ont examiné ses résultats s’accordent à dire qu’il y aura peut-être de nouveaux produits qui devront être développés pour un ciblage précis, mais qu’en attendant, une consommation douce de produits à base de CBD peut aider les personnes atteintes.

Les huiles de CBD légèrement dosées ou les tisanes seraient préconisées, avec un usage toujours modéré mais régulier. Néanmoins, les personnes qui sont atteintes de tremblements pathologiques associés à des maladies complexes et graves comme la sclérose en plaque ou d’autres affections, devront avant tout emploi, sonder l’avis de leur médecin pour d’éventuelles incompatibilités médicinales.