Qu’est-ce que le chanvre industriel ?

On entend ces dernières années de plus en plus parler de chanvre industriel, sans toujours vraiment savoir de quoi il s’agit. En quoi diffère-t-il du cannabis ? Quelles sont ses propriétés ? Est-il légal ?

Chanvre industriel et cannabis : quelle différence ?

Le chanvre industriel et le cannabis désignent la même plante, issue de la famille des Cannabaceae. Pourtant, une distinction de taille est faite entre les deux cultures.

Le chanvre industriel est aussi appelé chanvre agricole ou chanvre textile. Contrairement au cannabis « classique » que l’on fume et dont la vente et l’usage sont interdits en France, il est sélectionné pour son faible taux en THC (Tétrahydrocannabinol), à partir du chanvre cultivé (Cannabis sativa L).

Ce ne sont pas les effets psychoactifs de la plante qui sont recherchés dans la culture de ce chanvre industriel. Il n’est pas cultivé pour être fumé, mais pour une quantité d’autres usages.  

Si la confusion demeure, le terme de chanvre est aujourd’hui largement utilisé pour désigner le chanvre industriel, afin de le distinguer du cannabis récréatif, cultivé pour sa forte teneur en THC et les effets que l’on lui connaît.

Pourquoi le chanvre intéresse-t-il tant ?

Le chanvre est utilisé depuis des milliers d’années ! Et si sa culture et sa vente ont été largement restreintes au fil du XXe siècle, il pourrait bien revenir sur le devant de la scène pour de nombreuses raisons. Cette plante, outre ses vertus médicales, offre de nombreux avantages à la fois économiques et écologiques.

Le chanvre industriel est utilisé dans :

  • la fabrication de matériaux de construction et de papiers,
  • l’isolation thermique et phonique,
  • les produits cosmétiques,
  • la réalisation d’huiles, comme les produits à base de CBD, intervenant en complément de certains traitements médicamenteux par exemple.

Cerise sur le gâteau, la culture du chanvre est écologique. Cette plante présente en effet l’avantage d’être très robuste. Ses besoins en eau sont réduits et surtout, elle n’a pas besoin de pesticides.

En plus de ses fibres récoltées pour la construction, son huile extraite pour des cosmétiques ou encore ses vertus pour notre santé, il intéresse aussi pour la production de biocarburants et pourrait remplacer en partie les carburants fossiles. Le chanvre entre aussi dans la fabrication de bioplastiques.

Le chanvre industriel est-il légal?

Ce n’est pas pour rien que la France est – avec ses 50 000 tonnes annuelles – le quatrième pays producteur de chanvre industriel au monde, après la Chine. Et ce malgré son positionnement très strict sur l’usage du cannabis récréatif et médical.

La culture du chanvre industriel est autorisée en France dès lors que le taux de THC de la plante ne dépasse pas le seuil des 0,2%. Ce taux doit être de 0% dans le produit fini.

Il est en outre interdit d’utiliser les fleurs, qui sont détruites une fois les tiges et graines récoltées.

Ce sont en effet les graines (aussi appelées chènevis) et les parties ligneuses (chènevottes) du chanvre que l’on transforme en matériaux, produits cosmétiques et autres huiles de CBD.

La culture d’une vingtaine de variétés conformes à la réglementation européennes est aujourd’hui autorisée par la loi française.

Chanvre industriel et CBD : quel avenir ?

Les produits à base de CBD, dont la vente est aujourd’hui autorisée en France, sont issus de plants de chanvre cultivés légalement. Ils ne contiennent pas de THC et sont de plus en plus prisés pour les nombreux bienfaits du cannabidiol sur notre santé.

Le taux de CBD du chanvre industriel est faible car ce n’est pas pour cette substance qu’il est actuellement cultivé. C’est pourquoi on utilise une quantité importante de plantes pour produire les huiles aujourd’hui vendues légalement en France.

Selon l’utilisation qui est faite du chanvre, la réglementation de sa culture pourrait évoluer dans les années à venir, avec notamment des variétés présentant un taux de cannabidiol plus élevé. Avec des plants plus riches en CBD, mais toujours sans THC, la production et la vente d’huiles pourrait vite grimper en France.

De plus en plus d’études sont par ailleurs menées sur le cannabis thérapeutique et sa possible légalisation dans l’Hexagone. Il serait alors prescrit sous ordonnance, et vendu en pharmacie dans le cadre de traitements de certaines maladies.

Pour l’heure, les huiles de CBD sont seulement considérées comme des compléments nutritionnels et non comme des traitements médicaux.