La plante de chanvre: cultivation & extraction

Depuis un certain temps, de nombreux produits enrichis en CBD français ont vu le jour sur le marché. Cependant parfois il n’est pas facile de comprendre quelle plante de cannabis est utilisée, comment elle est produite et surtout comment est-il possible d’en extraire une molécule bien précise le CBD tout en éliminant le THC.

Différentes plantes mais une seule principalement utilisée : laquelle ?

Parmi les plantes de cannabis existantes, il en existe en de nombreuses variétés pouvant plus ou moins être classé en trois espèces facilitant ainsi la classification et la compréhension.

Cannabis Sativa, souvent plus grande et plus dense, la sativa produit généralement plus de feuille que les autres variétés. D’un point de vu chimique, la plante de cannabis sativa est composée d’une grande quantité de cannabinoïdes (molécules composants le cannabis). Du fait du grand nombre de cannabinoïdes présent dans sa composition, cette variété de plante dispose d’une plus faible teneur en THC et CBD.

Cannabis Indica, en comparaison à la plante de Sativa, cette espèce aux feuilles plus large en produit une quantité moins importante. Possédant légèrement moins de cannabinoïde que la Sativa, sa concentration en THC est donc plus élevé que la molécule de CBD.

Cannabis Ruderalis, cette dernière partage de manière quasi équitable les propriété des deux précédentes espèces de plante de cannabis. C’est dans sa composition chimique que l’on constate le mieux cette équité entre les caractéristiques des autres espèces. En effet, cette dernière possède un nombre raisonnable de cannabinoïdes permettant une faible concentration de THC et de CBD pouvant varier et atteindre une forte teneur.

Comment la fleur de chanvre est-elle cultivée ?

En vue de produire une fleur de cannabis de qualité, trois mode de production sont mis en avant : “indoor”, sous serre, et “outdoor”.

Tout d’abord la culture “indoor”, comme sa traduction anglaise l’indique, la plante de CBD est cultivée en intérieur. Ce type de culture est prisé des consommateurs de fleur de cannabis du fait du taux de CO2 souvent plus élevé favorisant la croissance de la plante. Protégée des éléments extérieurs (insectes, pollution, climat changeant…), la plante de cannabis va pouvoir se développer de façon stable.

La culture sous serre, un mode de culture partageant équitablement les atouts de la culture indoor et outdoor. Comme le mode de culture évoqué précédemment, la culture sous serre permet à la plante d’être protégée de tout désagrément créé par le climat environnant, tout en créant son propre microclimat. Tout comme la culture sous serre que nous connaissons pour nos aliments, la plante de CBD va ici pousser à même le sol ce que l’on constate également dans la culture outdoor, conférent alors à la plante une meilleure qualité par la richesse de la terre.

Pour finir, la culture “outdoor”, comme sa traduction anglaise l’indique, la plante de CBD est cultivée en extérieur. Grace aux nutriments abondants que va lui conférer le sol sur laquelle elle pousse, la plante cultivée en extérieur est une plante de très bonne qualité et d’un impact bien moindre sur la planète.

Comment le CBD est t’il extrait?

En France, il est légalement possible de cultiver des plants de chanvre industriel. Cependant si l’Etat légalise la culture, il faut tout de même respecter un point très important, à savoir le pourcentage de THC devant être inférieur à 0.2%.

C’est pourquoi afin d’obtenir une fleur ou tout autre produit enrichie en CBD, il faut extraire la molécule de la plante.

Plusieurs types d’extractions existent, l’extraction par solvant (alcool), l’extraction par CO2 supercritique, l’extraction par l’huile, sont les plus répandues.

L’extraction par l’huile,ne fait pas usage de toute la plante mais seulement du bourgeon et permet de produire seulement un CBD pure par le chauffage de l’huile, perdant alors les atouts que confèrent l’interaction des molécules hors THC.

L’extraction par solvant (alcool): tout comme l’extraction par l’huile, cette méthode ne s’opère que sur le bourgeon de la plante. Moins utilisée que les autres méthodes, cette dernière fait perdre de nombreux ingrédients à la plante ne laissant qu’une pâte de CBD quais pure après extraction dans l’alcool.  

L’extraction par CO2 supercritique: c’est la méthode la plus utilisée afin de séparer la molécule de CBD de la plante. Cette méthode permet de conserver au mieux tous les composants de la plante de chanvre (cannabinoïdes, terpènes…), grâce à son extraction à froid.

Et c’est la méthode utilisée pour la production des huiles CBD Remedeus.