L’impact environnemental du CBD

Alors que la prise de conscience écologique se renforce aux quatre coins du monde, il est important de se poser la question de l’impact environnemental du CBD. De quel type de culture est-il issu ? Celle-ci est-elle respectueuse de la nature et de la biodiversité ?

Le chanvre industriel et son impact environnemental

Les produits à base de CBD sont issus de cultures de chanvre industriel. Mais quelle est la différence avec la culture de cannabis, et quel est l’impact environnemental de la production de chanvre ?

Il est important de bien faire la distinction entre la culture de cannabis (illégale en France) et la culture de chanvre industriel, très répandue dans l’Hexagone. C’est de celle-ci qu’est issu le cannabidiol, utilisé dans les huiles et autres produits CBD autorisés sur le marché français.  

Le chanvre industriel contient un taux minime de THC, la fameuse molécule entraînant les effets psychoactifs du cannabis récréatif.

Tandis que le cannabis cultivé en serre nécessite lumière, eau et traitements, le chanvre industriel présente bien des avantages, à la fois écologiques et économiques.

Une culture écologique

En de nombreux points, le chanvre utilisé pour réaliser les huiles de CBD est vanté pour son impact environnemental positif.

Le chanvre est en effet une plante dotée d’un système racinaire profond, qui a besoin d’une quantité d’eau limitée pour pousser. Il n’est pas non plus nécessaire de recourir à des techniques d’irrigation pour lui permettre de bien se développer.

Particulièrement résistant, le chanvre ne nécessite ni insecticide, ni fongicide, ni herbicide, ce qui contribue grandement à en faire une culture respectueuse de l’environnement. Sa résistance aux conditions météorologiques difficiles apparaît aussi comme un allié de taille alors que le réchauffement de la planète semble s’accélérer, comme sa capacité à stocker du CO2.

Autre avantage de cette plante dont on extrait le CBD : tandis que certaines cultures intensives puisent les éléments nutritifs de la terre, le chanvre lui, restitue de l’azote dans le sol. On parle aussi de la capacité du chanvre à décontaminer les sols en absorbant les métaux lourds.

Le chanvre, sélectionné à partir de l’espèce Cannabis sativa L, est une plante dont le système racinaire contribue à stabiliser les sols et lutter contre l’apparition de l’érosion. Lorsqu’elles se décomposent, les racines libèrent des nutriments qui améliorent la qualité de la terre.

Enfin, le chanvre est une plante haute et dense qui peut abriter de nombreuses espèces, favorisant la biodiversité. Selon l’European Industrial Hemp Association, des espèces rares et écologiquement fragiles – araignées, scarabées ou mouches – trouvent refuge dans les cultures de chanvre.

Un secteur contrôlé

La production de chanvre industriel destinée à la fabrication de produits CBD n’est donc pas une menace pour l’environnement, dès lors que la culture de la plante est bien régulée.

Si la vente de produits à base de CBD est autorisée en France, elle est strictement encadrée. Le chanvre utilisé doit répondre à des critères de culture stricts. Le fait que la culture de chanvre industriel soit légale (contrairement à la culture de cannabis à visée récréative) permet d’encadrer son fonctionnement, et de s’assurer qu’elle n’est pas nuisible pour l’environnement.

Les avantages de la culture du chanvre en termes de respect de l’environnement ne se limitent pas à la production d’huile de CBD et autres produits à base de cannabidiol.  Cette plante est utilisée depuis des millénaires à bien d’autres fins. Le chanvre est notamment utilisé dans la fabrication de matériaux de construction, d’isolation thermique et phonique, mais aussi de papier ou encore de tissu.

Choisir un CBD écologique

Au moment de choisir un produit CBD de qualité, de nombreux critères doivent être pris en compte. Parmi eux, cette dimension écologique est importante. Si vous êtes soucieux de l’impact environnemental du CBD, n’hésitez pas à vous renseigner sur son origine. Est-il issu d’une culture de chanvre respectueuse de la nature ? Des pesticides et autres produits chimiques ont-ils été utilisés pour sa production et son extraction ?

La technique d’extraction appelée « CO2 supercritique » est considérée comme la plus écologique. Ce solvant « vert » n’est en effet ni toxique, ni polluant. Prenez donc bien le temps de comparer les différents produits CBD proposés sur le marché afin de mesurer leur impact sur l’environnement.

usage cbd en journée

Le CBD pour chaque moment de votre journée : ses bienfaits au quotidien

La consommation de CBD au quotidien, au même titre qu’un complément alimentaire, peut avoir de nombreux bienfaits à court et à long terme. Zoom sur les applications possibles du CBD pour chaque moment de votre journée.

Le CBD le soir : pour un sommeil réparateur au quotidien

En interagissant avec le système endocannabinoïde, le CBD aiderait le corps à se relaxer et à trouver le sommeil plus rapidement. Il peut aider les personnes souffrant de troubles du sommeil à s’endormir, et n’engendre pas de somnolences en journée (à la différence de nombreux somnifères !).

De plus en plus de recherches sont menées pour prouver que le cannabidiol, consommé avant le coucher, permettrait de réguler les phases du sommeil paradoxal (REM et non-REM) et de sommeil profond. En augmentant le dynamisme en journée, le CDB améliorerait aussi la qualité du sommeil.

Il faut bien comprendre que le cannabidiol n’agit pas comme un sédatif mais comme un traitement favorisant la qualité des cycles du sommeil. Celle-ci est essentielle pour obtenir des nuits véritablement réparatrices, et une plus grande sensation d’éveil durant la journée. L’un des avantages du CBD est qu’il ne crée pas de dépendance et n’engendre pas d’effets psychoactifs.

Réduire le stress et l’anxiété grâce au CBD

Le CBD aurait également un impact positif sur les personnes stressées, en agissant sur le système nerveux. Il s’agit de l’un des effets les plus connus et documentés du CBD.

Le cannabidiol permettrait d’augmenter le taux de sérotonine, aussi appelée hormone du bonheur, dans les synapses. S’attaquant au stress et à l’anxiété, cette hormone joue un rôle de régulation de l’humeur.

Le CBD aurait ainsi un impact positif sur certains troubles de l’anxiété tels que :
– la phobie sociale
– la dépression légère
– la panique
– les Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC)
– le stress post-traumatique (SSPT)
– le Trouble Anxieux Généralisé (TAG)

Le CBD après une séance de sport

De nombreux sportifs utilisent le CBD au quotidien pour améliorer leurs performances et réduire le temps de récupération musculaire après l’effort.

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD permettraient aussi de mieux gérer les douleurs. Il réussit à modérer les signaux envoyés par le corps lors de contractions musculaires ou de crampes, et aide à réguler les réactions face à la douleur.

Prendre soin de sa peau avec le cannabidiol

Parmi les nombreux bienfaits attribués au CBD, celui-ci est peut-être moins connu. Sous forme d’huile à ingérer ou en application externe, il réduirait la production de lipides et augmenterait la production de sébum, qui protège le derme des agressions extérieures.

Inflammations, éraflures, plaies, démangeaisons ou brûlures : le CBD peut contribuer au traitement de certaines affections cutanées. Par ailleurs, son action antioxydante protégerait les cellules de la peau du vieillissement.

Lutter contre une addiction au quotidien avec le CBD

Contrairement au THC, le CBD n’entraîne pas de dépendance. Il pourrait au contraire contribuer à lutter contre certaines addictions, à commencer par celle due à la nicotine.

Le cannabidiol permettrait de réduire les effets secondaires liés au sevrage, comme les troubles du sommeil, l’anxiété, les difficultés de concentration et l’irritabilité. Autant de maux qui rendent l’arrêt du tabac si difficile.

En 2013, une étude a été menée sur le sujet par des chercheurs de l’University College London. 24 fumeurs y ont participé. La moitié a utilisé un inhalateur de CB, l’autre un placebo. Après une semaine, les participants ayant inhalé du CBD consommaient environ 40% de cigarettes en moins, tandis que les autres fumeurs n’avaient pas diminué leur consommation.

D’autres études, plus longues et réalisées sur de plus larges échantillons, devront être menées avant de prouver que le CBD est un véritable moyen de sevrage. Mais les premières recherches sont très encourageantes.

Comment consommer du CBD au quotidien ?

Il existe plusieurs modes d’administration du CBD. Le plus connu est l’huile de CBD, à ingérer sous forme liquide. Celle-ci est proposée avec différents dosages, afin de répondre au mieux à chaque besoin.

Elle s’utilise au quotidien, telle une cure, pour agir de façon efficace. Alliée à des huiles essentielles pour booster ses bienfaits, l’huile de cannabidiol est adaptée à toutes les situations.

Il est important de bien comprendre que chacun réagit différemment aux produits. Il vous faudra peut-être tester différents dosages avant de trouver le bon complément CBD pour chaque moment de votre journée.

CBD et maladie de crohn

CBD et maladie de Crohn : vers un traitement pour soulager les symptômes ?

La maladie de Crohn, pour laquelle il n’existe aujourd’hui pas de remède, engendre des symptômes particulièrement handicapants chez les patients qui en souffrent. Des produits à base de CBD pourraient soulager certains d’entre eux.

Pourquoi utiliser du CBD pour traiter la maladie de Crohn ?

Les produits à base de CBD sont utilisés à de nombreuses fins, en raison des bienfaits du cannabidiol sur l’organisme. Douleur, anxiété, troubles du sommeil ou de l’appétit : de plus en plus de personnes travers le monde se laissent convaincre par les vertus du CBD.

Dans certains pays, le CBD intervient déjà dans le traitement de différentes maladies. Des études se penchent sur de futurs traitements, notamment pour soulager les personnes atteintes de la maladie de Crohn.

Diarrhées, saignements, constipation, douleurs, crampes abdominales, perte de poids et d’appétit : les
symptômes de la maladie de Crohn sont souvent très handicapants. Il n’existe aujourd’hui aucun remède définitif contre cette maladie inflammatoire, qui peut toucher tout l’intestin de la bouche à l’anus. Mais certains traitements permettent d’améliorer la qualité de vie de patients en réduisant leurs symptômes.

Plusieurs recherches ont déjà été réalisées sur les vertus du cannabidiol, contenu dans le chanvre. Parmi elles, une étude menée par des chercheurs israëliens. Ses résultats tendent à prouver que le CBD aurait un impact bénéfique sur les symptômes de la maladie de Crohn.

Si le CBD n’a pas d’effet avéré sur l’inflammation intestinale dont souffrent les malades, comme les
scientifiques le supposaient, il semble qu’il puisse améliorer leurs conditions de vie en soulageant
certaines douleurs.

Durant cette étude, 46 patients ont été séparés en deux groupes. Une partie s’est vu administrer pendant 8 semaines un traitement à base d’huile de cannabis contenant 15% de cannabidiol et 4% de tétrahydrocannabinol (THC). L’autre partie des malades a reçu un placebo.

Une réduction des symptômes de la maladie a été constatée chez les malades ayant consommé cette huile de cannabis. 65% d’entre eux affichaient des signes de rémission clinique, contre 35% des patients ayant reçu le placebo.

L’action du CBD sur les symptômes de la maladie de Crohn

Les scientifiques s’intéressent aux vertus du cannabidiol (CBD), notamment à ses propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et régulatrices de la motricité intestinale. Des traitements à base de CBD sont déjà administrés pour soulager les symptômes de différentes maladies graves, comme la sclérose en plaque.

Les chercheurs restent prudents quant à leurs conclusions. La façon dont le CBD agit sur les symptômes n’est pas encore parfaitement comprise.

D’autres études doivent être menées sur l’action de l’huile de CBD sur la maladie de Crohn et ses symptômes. La stimulation du système endocannabinoïde intéresse de plus en plus les scientifiques.

Les récepteurs CB2, présents notamment dans le tractus gastro-intestinal, ont un impact sur les douleurs gastro-intestinales. Une voie plus qu’intéressante à explorer.

« Il existe de bonnes raisons de croire que le système endocannabinoïde est une cible thérapeutique potentielle dans la maladie de Crohn et d’autres maladies gastro-intestinales » expliquait le Dr Naftali, principale auteure de l’étude menée en 2018.

Le CBD thérapeutique en France

Qu’il s’agisse de Crohn ou d’autres maladies, les produits à base de CBD ne sont pas considérés comme des traitements médicaux. Ils sont seulement des compléments, dont la fabrication et la vente est strictement encadrée. Mais l’idée de légaliser le cannabis thérapeutique semble faire son chemin.

Anti-oxydant, anti-douleur, anti-inflammatoire : le CBD agit de bien des façons sur le corps humain. Nul doute que nous n’avons pas fini d’entendre parler de ses bienfaits.

produit cbd de qualité

5 critères pour reconnaître des produits CBD de qualité

Bien connu pour ses nombreux bienfaits sur notre organisme, le CBD est vendu légalement en France sous certaines formes, notamment l’huile. Pas facile toutefois, devant toutes les marques et boutiques en ligne, de savoir comment choisir des produits CBD de qualité.

1 – L’origine du produit

La première chose à vérifier au moment de choisir des produits à base de CBD : l’origine des plantes avec lesquelles ils ont été fabriqués. Il doit s’agir de plants de chanvre industriel cultivés selon la norme européenne.

Ces plants de cannabis Sativa L. doivent contenir moins de 0,2 de THC pour répondre à la réglementation en vigueur en France. Les produits finis, eux, doivent afficher un taux de tétrahydrocannabinol de 0%.

Rappelons que le cannabidiol n’a pas les effets psychoactifs du THC. Il n’altère pas l’état de conscience et les sensations. Ce sont ses effets sur le système endocannabinoïde (SEC), agissant sur la régulation des déséquilibres du corps humain, qui sont recherchés dans cette molécule.

Outre le respect de la réglementation, il est vivement recommandé de choisir des produits CBD réalisés avec des plants naturels, sans pesticides et autres substances chimiques altérant leur qualité (et parfois nocifs pour votre santé).

2 – La méthode d’extraction

La méthode d’extraction du cannabidiol entre en compte dans les critères de sélection de produits CBD de qualité.

Il existe en effet plusieurs façons d’extraire le cannabidiol. Et toutes ne se valent pas.

L’extraction par CO2 supercritique est la plus répandue mais aussi la plus sûre.

Il s’agit d’une technique d’extraction à froid ou à chaud (températures très basses ou très élevées). Elle préserve les molécules cannabinoïdes en les séparant du CO2. Cela permet d’obtenir des produits CBD de qualité, d’une grande pureté, sans résidus de produits chimiques.

Moins coûteuses, les extractions de CBD au gaz, à l’huile ou à l’alcool sont moins efficaces et moins sûres. Elles présentent plus de risques de laisser des traces de produits non désirés, et potentiellement dangereux pour la santé.

3 – Le prix

Méfiez-vous des huiles vendues à un prix très bas ou défiant toute concurrence.

Les produits CBD de qualité, sans être hors de prix, sont plus onéreux que les huiles médiocres. C’est notamment le coût d’extraction du CBD, mais aussi la façon dont sont cultivés les plants de chanvre industriel, qui influent sur le prix des produits.

Un prix élevé n’est pas forcément un gage de qualité, mais un coût trop bas par rapport aux produits vendus dans les autres boutiques, physiques ou en ligne, doit vous interpeler. Des économies ont peut-être été faites au détriment de la pureté et de l’efficacité des huiles.

4 – Le spectre

On distingue sur le marché des produits CBD à spectre complet (full spectrum), des huiles de CBD isolé (CBD isolate) et enfin des huiles CBD à spectre large. Quelle est la différence ?

L’huile de CBD “isolé”, comme son nom l’indique, ne contient que du CBD. Aucune autre molécule n’est conservée.

Les produits à spectre large, eux, contient des traces de plusieurs autres cannabinoïdes comme le CBG, le CBN et le CBC mais aussi des terpènes et flavonoïdes. La présence de ces autres cannabinoïdes non-psychoactifs est importante, et peut offrir des bienfaits supplémentaires.

Les huiles CBD à spectre complet, enfin, contiennent également des traces de THC en plus des autres cannabinoïdes.

5 – La transparence de la marque

Un commerçant qui ne veut pas trop en dire sur ses produits n’est jamais très rassurant. Avant de vous lancer, prenez bien le temps de découvrir la marque, de vous renseigner sur la composition des produits, l’origine des plants, la méthode d’extraction de cannabinoïdes utilisée, la quantité de CBD…

Remedeus vous offre la plus grande transparence quant à la fabrication de ses huiles. Nos produits sont testés et analysés en laboratoire, pour vous garantir sécurité et efficacité.

Qu’est-ce que le chanvre industriel ?

On entend ces dernières années de plus en plus parler de chanvre industriel, sans toujours vraiment savoir de quoi il s’agit. En quoi diffère-t-il du cannabis ? Quelles sont ses propriétés ? Est-il légal ?

Chanvre industriel et cannabis : quelle différence ?

Le chanvre industriel et le cannabis désignent la même plante, issue de la famille des Cannabaceae. Pourtant, une distinction de taille est faite entre les deux cultures.

Le chanvre industriel est aussi appelé chanvre agricole ou chanvre textile. Contrairement au cannabis « classique » que l’on fume et dont la vente et l’usage sont interdits en France, il est sélectionné pour son faible taux en THC (Tétrahydrocannabinol), à partir du chanvre cultivé (Cannabis sativa L).

Ce ne sont pas les effets psychoactifs de la plante qui sont recherchés dans la culture de ce chanvre industriel. Il n’est pas cultivé pour être fumé, mais pour une quantité d’autres usages.  

Si la confusion demeure, le terme de chanvre est aujourd’hui largement utilisé pour désigner le chanvre industriel, afin de le distinguer du cannabis récréatif, cultivé pour sa forte teneur en THC et les effets que l’on lui connaît.

Pourquoi le chanvre intéresse-t-il tant ?

Le chanvre est utilisé depuis des milliers d’années ! Et si sa culture et sa vente ont été largement restreintes au fil du XXe siècle, il pourrait bien revenir sur le devant de la scène pour de nombreuses raisons. Cette plante, outre ses vertus médicales, offre de nombreux avantages à la fois économiques et écologiques.

Le chanvre industriel est utilisé dans :

  • la fabrication de matériaux de construction et de papiers,
  • l’isolation thermique et phonique,
  • les produits cosmétiques,
  • la réalisation d’huiles, comme les produits à base de CBD, intervenant en complément de certains traitements médicamenteux par exemple.

Cerise sur le gâteau, la culture du chanvre est écologique. Cette plante présente en effet l’avantage d’être très robuste. Ses besoins en eau sont réduits et surtout, elle n’a pas besoin de pesticides.

En plus de ses fibres récoltées pour la construction, son huile extraite pour des cosmétiques ou encore ses vertus pour notre santé, il intéresse aussi pour la production de biocarburants et pourrait remplacer en partie les carburants fossiles. Le chanvre entre aussi dans la fabrication de bioplastiques.

Le chanvre industriel est-il légal?

Ce n’est pas pour rien que la France est – avec ses 50 000 tonnes annuelles – le quatrième pays producteur de chanvre industriel au monde, après la Chine. Et ce malgré son positionnement très strict sur l’usage du cannabis récréatif et médical.

La culture du chanvre industriel est autorisée en France dès lors que le taux de THC de la plante ne dépasse pas le seuil des 0,2%. Ce taux doit être de 0% dans le produit fini.

Il est en outre interdit d’utiliser les fleurs, qui sont détruites une fois les tiges et graines récoltées.

Ce sont en effet les graines (aussi appelées chènevis) et les parties ligneuses (chènevottes) du chanvre que l’on transforme en matériaux, produits cosmétiques et autres huiles de CBD.

La culture d’une vingtaine de variétés conformes à la réglementation européennes est aujourd’hui autorisée par la loi française.

Chanvre industriel et CBD : quel avenir ?

Les produits à base de CBD, dont la vente est aujourd’hui autorisée en France, sont issus de plants de chanvre cultivés légalement. Ils ne contiennent pas de THC et sont de plus en plus prisés pour les nombreux bienfaits du cannabidiol sur notre santé.

Le taux de CBD du chanvre industriel est faible car ce n’est pas pour cette substance qu’il est actuellement cultivé. C’est pourquoi on utilise une quantité importante de plantes pour produire les huiles aujourd’hui vendues légalement en France.

Selon l’utilisation qui est faite du chanvre, la réglementation de sa culture pourrait évoluer dans les années à venir, avec notamment des variétés présentant un taux de cannabidiol plus élevé. Avec des plants plus riches en CBD, mais toujours sans THC, la production et la vente d’huiles pourrait vite grimper en France.

De plus en plus d’études sont par ailleurs menées sur le cannabis thérapeutique et sa possible légalisation dans l’Hexagone. Il serait alors prescrit sous ordonnance, et vendu en pharmacie dans le cadre de traitements de certaines maladies.

Pour l’heure, les huiles de CBD sont seulement considérées comme des compléments nutritionnels et non comme des traitements médicaux.

Comment le CBD agit sur notre système nerveux

Le cannabidiol, ou CBD, est reconnu pour ses effets sur le système nerveux. Quel est son mode d’action ? Quelle est la différence entre le CBD et le THC, les deux substances les plus recherchées dans le chanvre ?

CBD, THC et système nerveux

Il existe encore parfois une confusion. Il est pourtant très important de bien distinguer le cannabidiol du THC (tétrahydrocannabinol), car les impacts de ces deux molécules (composant le chanvre naturel) sont très différents sur notre système nerveux comme sur le reste de notre corps.

Le CBD n’est pas psychoactif comme le THC, qui agit lui sur l’état de conscience et peut donner cette sensation de « planer », mais aussi certains effets secondaires comme l’anxiété. Des études ont également démontré que le CBD atténuait les effets psychoactifs du THC.

Si le CBD intéresse tant les chercheurs en médecine depuis quelques années, c’est notamment pour ses effets bénéfiques sur le système endocannabinoïde. 

Sa vente est d’ailleurs autorisée en France sous certaines formes, dont l’huile de CBD, disponible en différents dosages selon les résultats attendus et le profil du consommateur.

Le système endocannabinoïde, c’est quoi ?

Le système endocannabinoïde (SEC) est composé d’un réseau de récepteurs (CB1, CB2, GPR55) situés sur les membranes cellulaires de notre système nerveux comme de nombreux organe et tissus, et de neurotransmetteurs.

On trouve ces récepteurs dans tout le corps. Ils s’adaptent à nos besoins en se multipliant et en se déplaçant. Parmi ses rôles, ce système favorise l’homéostasie. Grâce eux, le système endocannabinoïde traite les déséquilibres de notre système nerveux et de bien d’autres fonctions du corps humain.

Son rôle de régulateur a un impact sur notre santé comme sur notre humeur. Le système endocannabinoïde intervient dans de très nombreuses fonctions. Parmi elles : 

  • L’appétit 
  • La digestion
  • La régulation de la température corporelle
  • L’humeur
  • La mémoire
  • Le sommeil
  • Les fonctions immunitaires
  • La réduction de l’inflammation
  • Les capacités motrices
  • La réponse à la chaleur et à la douleur

Comment le CBD agit sur le système nerveux ?

Le système endocannabinoïde libère des endocannabinoïdes de façon naturelle lorsqu’il réagit à un déséquilibre à l’origine d’un problème de santé. Le CBD contribue à favoriser la libération de ces cannabinoïdes naturels.

Le récepteur GPR55 est lié au fonctionnement global des neurones à travers le corps. 

De plus en plus de recherches sont menées sur les vertus du CBD dans le traitement de certaines maladies affectant le système nerveux, telles que la maladie de Parkinson, Alzheimer ou encore la maladie de Huntington. Le CBD agirait de façon bénéfique sur la détérioration des cellules nerveuses et le renouvellement des neurones.

Les cannabinoïdes agissent aussi sur la production d’acétylcholine. Ce neurotransmetteur intervient dans le système nerveux central, notamment lié à la mémoire et l’apprentissage, mais aussi dans le système nerveux périphérique, lié à l’activité musculaire et aux fonctions végétatives.

Certaines études mettent en évidence l’impact des cannabinoïdes sur la libération de corticostérone, une hormone elle aussi liée à la mémoire et la peur mémorisée. 

C’est en étudiant les effets du cannabis au début des années 1990 que le système cannabinoïde et son importance pour notre équilibre a été découvert. 

Le CBD comme traitement médical face aux déséquilibres du système nerveux

Si le CBD n’est aujourd’hui pas considéré comme un traitement médical, en France tout du moins, il est possible de s’en procurer de façon tout à fait légale comme complément pour contribuer à soulager certains maux. On peut trouver du CBD sous forme d’huile, d’e-liquide mais aussi de tisane.

La vente de produits à base de CBD est aujourd’hui soumise à de nombreuses restrictions. Ils doivent être issus de cannabidioles dont le taux de THC ne dépasse pas de 0,2%.

Corps humain et CBD : l’impact du cannabidiol sur notre équilibre

On sait que le CBD, l’une des plus connues parmi les substances composant le cannabis, agit sur le corps humain de nombreuses façons. Mais comment exactement ? Quels sont ses bienfaits ? Explications sur les effets du cannabidiol et son fonctionnement.

Comment le corps humain réagit-il au CBD ?

Il est d’abord important de rappeler que le CBD n’a pas d’effet psychoactif comme le THC, et ne participe donc pas à la modification de l’état conscience que peut provoquer le cannabis.

Si le CBD intéresse tant, c’est parce qu’il agit sur le système endocannabinoïde (ou SEC), dont le rôle est extrêmement important dans la régulation des déséquilibres du corps humain. Le SEC assure une mission de contrôle. Et le CBD contribue à stimuler le bon fonctionnement de ses récepteurs, en modulant l’action des endocannabinoïdes naturellement produites.

Les récepteurs cannabinoïdes naturels jouent un rôle de taille dans :

  • la fonction immunitaire,
  • la douleur,
  • l’humeur,
  • la mémoire,
  • l’humeur,
  • la digestion.

Le système endocannabinoïde est lié à certaines fonctions essentielles du corps humain. Découvert récemment, dans les années 1990, il n’a pas encore achevé de révéler toutes ses fonctions sur notre santé.  De plus en plus d’études s’intéressant aux bienfaits du CBD sur le corps humain sont d’ailleurs menées à travers le monde en vue d’une utilisation thérapeutique plus répandue.

L’huile de CBD et ses bienfaits sur notre santé

S’ils ne sont pas considérés comme des traitements médicaux – la loi interdit de les nommer et les vendre comme tels – certains produits à base de CBD sont autorisés en France. Le plus connu d’entre eux est l’huile de cannabidiol, utilisée pour soulager de nombreux maux du corps humain.

Le CBD et la santé du corps

Parmi ses nombreux bienfaits, l’huile de CBD peut être utilisée, en tant que complément, dans le traitement de la douleur. Ses vertus analgésiques et anti-inflammatoires sont bien connues. 

Le cannabis thérapeutique est dans certains pays autorisé pour soulager les effets secondaires de traitements contre le cancer, la chimiothérapie notamment (perte d’appétit et de poids, nausées, migraines…). Des chercheurs s’interrogent également sur les effets du cannabidiol sur les cellules cancéreuses et leur développement dans le corps humain.

D’autres sont menées sur l’impact du CBD sur la santé cardiaque grâce à ses effets anti-inflammatoires dans le corps humain. Le cannabidiol pourrait aussi contribuer à détendre les parois artérielles.

Certains sportifs l’ont même intégré à leurs programmes (préparation et récupération), au même titre que d’autres plantes médicinales.

Le CBD contre les troubles neurologiques

On s’intéresse également aux vertus du CBD dans le traitement de certains troubles neurologiques. Il pourrait ainsi intervenir dans le traitement de la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques mais aussi certaines formes d’épilepsie.

Le cannabidiol contribuerait à stimuler le renouvellement des neurones et agirait sur l’inflammation des cellules nerveuses, soulageant ainsi certains symptômes de ces maladies neurodégénératives.

Le CBD pour lutter contre l’anxiété

La santé du corps humain passe aussi par la santé mentale et là encore, le CBD semble apporter des bienfaits. Si le THC peut engendrer de l’anxiété chez certains consommateurs, le CBD aurait quant à lui l’effet inverse en réduisant le stress. Il contribuerait même à diminuer les effets secondaires indésirables du cannabis et lutter contre la dépendance.

Le CBD peut aussi aider certaines personnes souffrant de troubles du sommeil grâce à ses effets relaxants.

En somme, le cannabidiol, lorsqu’il est bien dosé et bien utilisé, possède des vertus impactant l’ensemble du corps humain et son bon équilibre. 

Les effets secondaires du CBD sur le corps humain

Si l’on parle de plus en plus des bienfaits du CBD sur la santé, il est naturel de s’interroger quant à ses éventuels effets secondaires indésirables. 

S’ils sont généralement mineurs, certains effets comme des diarrhées, de la fatigue, une baisse de vigilance ou des modifications de l’appétit et du poids sont recensés. 

Peu d’impacts néfastes du CBD sur la santé humaine sont aujourd’hui connus. Toutefois, de nombreuses recherches sont en cours pour mieux mesurer ses bienfaits comme ses éventuels effets secondaires. 

Une expérimentation sur le cannabis thérapeutique sera ainsi menée en France sur 3000 personnes atteintes de diverses maladies et affections.

cannabis thérapeutique

Tout savoir sur le cannabis thérapeutique

Longtemps débattue et attendue, l’expérimentation du cannabis thérapeutique aura bien lieu en France. Si elle a été reportée en raison de l’épidémie de Covid 19, elle est toujours au programme et devrait être lancée au plus tard au mois de janvier 2021.

Mais comment fonctionne le cannabis thérapeutique et quels sont ses bienfaits ? Est-il différent du CBD, déjà autorisé sous certaines formes en France ? Explications.

Le cannabis thérapeutique, c’est quoi ?

Si le chanvre a été interdit en pharmacie en 1953, l’utilisation du terme « cannabis thérapeutique » est réglementée. Il s’agit d’un traitement prescrit sur ordonnance et délivré par un pharmacien, bien loin des coffee-shops néerlandais. Et tout est question de dosage !

Les effets vertueux du cannabis sont essentiellement liés à deux des dizaines de substances chimiques naturelles qui le composent : le bien connu THC (tétrahydrocannabinol) et le cannabidiol, ou CBD. Ce sont les bienfaits de ces deux molécules, des cannabinoïdes, qui font l’objet des plus nombreuses recherches et expérimentations.

La première, le THC, agit sur le psychisme et l’état de conscience. La seconde est étudiée et utilisée pour ses vertus de relaxant musculaire. Le dosage de ces deux substances est primordial lorsque l’on parle de cannabis thérapeutique. Il dépend bien sûr de chaque patient, et la teneur en THC est adaptée au profil de chacun. Le cannabis médical est riche en cannabidiol, contrairement au chanvre récréatif qui contient davantage de THC.

Quels sont ses bienfaits ?

Le cannabis thérapeutique, ou cannabis médical, est, dans les nombreux pays où il est aujourd’hui autorisé, prescrit dans le cadre de traitements de différentes pathologies. Il intervient en complément d’autres soins. Certains de ses bienfaits sont moins connus que d’autres.

1. Le chanvre peut contribuer à soulager des douleurs chroniques que d’autres antalgiques ne suffisent pas à apaiser. Il s’agit de la première indication du cannabis médical. Mais elle n’est pas la seule.

2. Le cannabis thérapeutique est aussi prescrit comme un soin palliatif à certains malades du cancer ou patients atteints de maladies incurables. Il contribue notamment à stimuler la faim et à apaiser les nausées.

3. Il entre également dans le traitement de certaines maladies neurologiques, telles que la sclérose en plaque, afin de soulager les douleurs musculaires. Le cannabis thérapeutique est aussi utilisé dans le traitement de traumatismes post AVC.

4 Le cannabis thérapeutique peut aussi être prescrit dans le cas d’épilepsies contre lesquelles les traitements médicamenteux classiques ne fonctionnent pas.

C’est sur ces indications que se concentrera essentiellement l’expérimentation bientôt menée en France.

Cannabis et CBD : quelle différence ?

Comme évoqué plus haut, le CBD est utilisé pour ses effets de relaxant musculaire. Il n’engendre pas les effets psychoactifs recherchés dans l’usage récréatif du cannabis. En France, la vente de produits à base de CBD est autorisée, sous certaines formes et
conditions.

Le cannabidiol est le plus souvent vendu sous forme d’huile. Différents dosages existent, avec 5, 10, 20 ou 30% de CBD, en fonction de la pathologie à traiter. Leur teneur en THC doit être inférieure à 0,2%.

Le cannabis thérapeutique en France

L’expérimentation à venir pourrait ouvrir la voie à d’autres formes de traitements, cette fois considérés comme médicaux. Car pour l’heure, les huiles de CBD ou les tisanes ne sont pas reconnus comme du cannabis médical, seulement comme des compléments.

L’étude sera menée sur 3000 personnes et devrait durer deux ans. Des patients de tous âges et souffrant de différentes pathologies se verront administrer du cannabis thérapeutique sous forme de vaporisation de fleurs séchées, d’huile ou de tisane.

Le cannabis thérapeutique dans le reste du monde

Plusieurs pays, aux quatre coins du monde, ont déjà légalisé l’usage médical du cannabis. Le Canada fut un précurseur en autorisant l’usage du chanvre aux patients atteints de maladies incurables comme le cancer. Son usage récréatif y est légal depuis 2018.

Aux Pays-Bas, la vente et la consommation de cannabis sont autorisées depuis 1976, et depuis 2003, le chanvre peut être délivré sur ordonnance et vendu en pharmacie.

Israël, tout comme 33 états américains mais aussi le Chili et la Colombie ont suivi. Au sein de l’Union Européenne, le cannabis thérapeutique est autorisé dans 21 pays, sous diverses formes et conditions.

Qu’est-ce que l’homéostasie ?

L’homéostasie est la capacité à maintenir un état interne relativement stable qui persiste malgré les changements du monde extérieur. Tous les organismes vivants, des plantes aux chiots en passant par l’homme, doivent réguler leur environnement interne pour traiter l’énergie. L’homéostasie est la capacité à maintenir un état interne relativement stable qui persiste malgré les changements du monde extérieur. Tous les organismes vivants, des plantes aux chiots en passant par l’homme, doivent réguler leur environnement interne pour traiter l’énergie.

Pourquoi l’homéostasie est importante

Le physiologiste Walter Cannon a inventé le terme “homéostasie” dans les années 1920. Il s’appuya sur les travaux antérieurs du physiologiste Claude Bernard. Dans les années 1870, Bernard décrit comment les organismes complexes doivent maintenir l’équilibre de leur environnement interne. Afin de mener une “vie libre et indépendante” dans le monde de l’au-delà. 

Cannon a affiné le concept d’homéostasie auprès du grand public grâce à son livre “La sagesse du corps”. 

Saluée comme un principe fondamental de la physiologie, sa définition de l’homéostasie est toujours en vigueur aujourd’hui. Le terme dérive de racines grecques signifiant “similaire” et “un état de stabilité”. L’homéostasie maintient des facteurs physiologiques importants dans une plage de valeurs acceptables, selon une revue du journal “Appetite”.

L’homéostasie et le système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde (ou ECS) est un système physiologique complexe présent chez tous les mammifères. Des recherches récentes ont mis en évidence la complexité du système endocannabinoïde. Elles suggèrent qu’il est impliqué dans la gestion de divers processus homéostatiques.

Il existe un solide corpus de recherches explorant le rôle du système endocannabinoïde. Elles montrent qu’il est impliqué dans la gestion de la douleur, du métabolisme, de la mémoire, de l’humeur et des émotions, et bien plus encore.

Le système endocannabinoïde est composé de trois éléments principaux

  1. Les récepteurs cannabinoïdes (tels que CB1 et CB2), qui se trouvent dans divers sites autour du cerveau et du corps, ainsi que dans des cellules spécifiques du système immunitaire. 

2. Les endocannabinoïdes comme l’anandamide et le 2-AG qui sont produits dans le cerveau et se lient à l’un ou l’autre des 2 récepteurs cannabinoïdes.

3. Les enzymes métaboliques qui décomposent les endocannabinoïdes après leur utilisation. Les deux principales enzymes du système endocannabinoïde sont la FAAH, qui décompose l’anandamide, et la MAGL, qui décompose le 2-AG

Contrairement aux autres molécules du corps, l’anandamide et le 2-AG sont synthétisés et utilisés quand ils sont nécessaires. Elles ne sont produits et stockés pour être utilisés plus tard.

Des recherches suggère que le système endocannabinoïde se met en marche lorsqu’il détecte certains déséquilibres dans le corps. Il s’arrête une fois que l’ordre a été rétabli dans le système.

Le système endocannabinoïde régule le métabolisme

Il a été démontré que le système endocannabinoïde affecte directement divers processus métaboliques.

Des études suggèrent, par exemple, qu’en stimulant les récepteurs dans le tube digestif, les endocannabinoïdes peuvent éventuellement influencer la digestion et l’absorption des nutriments.

En outre, les recherches montrent également que le système des endocannabinoïdes peut directement influencer la façon dont les nutriments sont stockés et transportés dans le corps.

Par exemple, des recherches menées à partir de 2016 ont montré que le système endocannabinoïde est impliqué dans un processus connu sous le nom de “brunissement des graisses”.

Il existe essentiellement deux types de réserves de graisse dans le corps : la graisse blanche, qui est liée à des risques plus élevés de diabète et de maladies cardiaques, et la graisse brune, qui peut en fait aider à brûler de l’énergie et des calories.

Ces résultats suggèrent que le système endocannabinoïde pourrait être une cible pour le traitement de diverses conditions métaboliques, notamment l’obésité et le diabète.

Ils suggèrent également que le système endocannabinoïde pourrait contribuer à favoriser la perte de poids.

De plus, cette recherche confirme que le système endocannabinoïde a un rôle homéostatique important dans la régulation de divers processus métaboliques.

Le système endocannabinoïde peut réguler l’humeur, les émotions et la réponse au stress.

Il a été démontré que le SEC est également impliqué dans la gestion des émotions, de l’humeur et de la réaction au stress extérieur.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les récepteurs du système endocannabinoïde (en particulier le CB1) sont présents dans tout l’organisme, notamment dans le cerveau (où les récepteurs CB1 sont parmi les récepteurs couplés aux protéines G les plus abondants).

On trouve des concentrations particulièrement élevées de récepteurs CB1 dans des zones clés du cerveau impliquées dans la gestion du stress, des émotions, de l’humeur, de l’anxiété et de notre réaction à la peur

Des études sur les animaux ont montré qu’en stimulant les récepteurs dans ces différentes parties du cerveau, le SEC peut contribuer à réduire le stress.

Par exemple, une étude du European Journal Of Pharmacology de 2008 a montré que l’anandamide aidait à réduire l’anxiété chez les rats.

D’autres études ont également montré que les cannabinoïdes à base de plantes (en particulier le THC) peuvent en fait produire des effets anxiolytiques.

Le système endocannabinoïde est également devenu une cible possible pour le traitement des patients souffrant de dépression, d’anxiété clinique et même de troubles de stress post-traumatique.

Comment le CBD peut-elle favoriser l’homéostasie ?

Le CBD est un composé naturel dérivé du chanvre. Contrairement à certains autres cannabinoïdes d’origine végétale, le CBD ne s’adapte à aucun des récepteurs cannabinoïdes de l’organisme.

Cependant, il est toujours capable de stimuler l’activité des récepteurs sans se lier directement à eux.

Au lieu de se lier aux récepteurs CB1 ou CB2, le CBD a deux effets très particuliers sur l’organisme. Premièrement, il favorise la synthèse de la 2-AG qui, à son tour, stimule l’activité des récepteurs.

Deuxièmement, des études montrent que le CBD inhibe également l’activité de la FAAH, l’enzyme responsable de la dégradation de l’anandamide.

Il a été démontré que le CBD se lie à un autre récepteur couplé à la protéine G, le TRPV-1.

Ce récepteur est connu pour jouer un rôle actif dans la régulation de la température corporelle ainsi que de la douleur et de l’inflammation.

En interagissant avec le TRPV-1 et en provoquant une augmentation de l’anandamide et du 2-AG, le CBD favorise directement une activité saine des endocannabinoïdes.

Et comme le système endocannabinoïde est directement impliqué dans de nombreux processus homéostatiques, le CBD peut contribuer à donner à votre système le coup de pouce dont il a besoin.

Afin d’offrir à ses clients une offre innovante de produits dérivés de chanvre, Remedeus a mis au point de nombreuses formules alliant le pouvoir du CBD avec les bienfaits des huiles essentielles dans des huiles CBD que vous pouvez trouver sur notre site internet ou bien dans notre boutique de CBD à Paris.

Une introduction à votre système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde (SEC) est un système complexe de signalisation cellulaire identifié au début des années 1990 par des chercheurs qui étudiaient le THC, un cannabinoïde bien connu. Les cannabinoïdes sont des composés que l’on trouve dans le cannabis.

Les experts tentent toujours de comprendre pleinement le SCE. Mais jusqu’à présent, nous savons qu’il joue un rôle dans la régulation de toute une série de fonctions et de processus, notamment :

– Le sommeil

– humeur

– appétit

– mémoire

– la reproduction et la fertilité

Le SEC existe et est actif dans votre corps même si vous ne consommez pas de cannabis.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur le SEC, notamment sur son fonctionnement et ses interactions avec le cannabis.

Comment fonctionne-t-il ?

Le SEC comprend trois éléments essentiels : les endocannabinoïdes, les récepteurs et les enzymes.

Endocannabinoïdes

Les endocannabinoïdes, également appelés cannabinoïdes endogènes, sont des molécules fabriquées par votre corps. Ils sont similaires aux cannabinoïdes, mais ils sont produits par votre corps.

Jusqu’à présent, les experts ont identifié deux endocannabinoïdes clés :

– l’anandamide (AEA)

– 2-arachidonoylglyerol (2-AG)

Ils contribuent au bon fonctionnement des fonctions internes. Votre corps les produit selon les besoins, ce qui rend difficile de savoir quels sont les niveaux typiques pour chacun. 

Récepteurs endocannabinoïdes

Ces récepteurs se trouvent dans tout votre corps. Les endo-cannabinoïdes se lient à eux afin de signaler que le système de contrôle de l’environnement doit agir.

Il existe deux principaux récepteurs d’endocannabinoïdes :

– les récepteurs CB1, qui se trouvent principalement dans le système nerveux central

– les récepteurs CB2, qui se trouvent principalement dans votre système nerveux périphérique, en particulier les cellules immunitaires

Les endocannabinoïdes peuvent se lier à l’un ou l’autre de ces récepteurs. Les effets qui en résultent dépendent de l’endroit où se trouve le récepteur et de l’endocannabinoïde auquel il se lie. 

Par exemple, les endocannabinoïdes peuvent cibler les récepteurs CB1 dans un nerf spinal pour soulager la douleur. D’autres pourraient se lier à un récepteur CB2 dans vos cellules immunitaires pour signaler que votre corps subit une inflammation, un signe courant de troubles auto-immuns. 

Enzymes

Les enzymes sont responsables de la décomposition des endocannabinoïdes une fois qu’ils ont rempli leur fonction.

Deux enzymes principales en sont responsables :

– l’amide hydrolase d’acide gras, qui décompose l’AEA

– la lipase acide monoacylglycérolique, qui décompose généralement le 2-AG

Quelles sont ses fonctions ?

Le SES est compliqué et les experts n’ont pas encore déterminé exactement comment il fonctionne ni toutes ses fonctions potentielles. 

Des recherches ont établi un lien entre le SEC et les processus suivants : 

– le métabolisme 

la douleur chronique

l’humeur 

l’apprentissage et la mémoire 

le sommeil

le stress

Ces fonctions contribuent toutes à l’homéostasie, qui fait référence à la stabilité de votre environnement interne. Par exemple, si une force extérieure, telle que la douleur d’une blessure ou la fièvre, perturbe l’homéostasie de votre corps, votre système de contrôle de l’environnement intervient pour aider votre corps à retrouver son fonctionnement idéal. 

Aujourd’hui, les experts estiment que le maintien de l’homéostasie est le rôle principal du système de contrôle de l’environnement.

Comment le CBD interagit-il avec le SEC ?

Les experts ne savent pas exactement comment le CBD interagit avec le SEC. Mais ils savent que le CBD ne se lie pas aux récepteurs CB1 ou CB2 comme le fait le THC.

Au contraire, beaucoup pensent qu’il fonctionne en empêchant la dégradation des endocannabinoïdes. Cela leur permet d’avoir un effet plus important sur votre corps. D’autres pensent que le CBD se lie à un récepteur qui n’a pas encore été découvert. 

Bien que les détails de son fonctionnement soient toujours en débat, les recherches suggèrent que le CBD peut aider à soulager la douleur, la nausée et d’autres symptômes associés à de multiples affections. 

Qu’en est-il de la carence en endocannabinoïdes ?

Certains experts croient en une théorie connue sous le nom de carence clinique en endocannabinoïdes (CECD). Cette théorie suggère que de faibles niveaux d’endo-cannabinoïdes dans votre corps ou un dysfonctionnement du système de coagulation électronique peuvent contribuer au développement de certaines affections.

Un article de 2016 passant en revue plus de 10 ans de recherche sur le sujet suggère que cette théorie pourrait expliquer pourquoi certaines personnes développent des migraines.

Aucune de ces conditions n’a de cause sous-jacente claire. De plus, elles sont souvent résistantes aux traitements et se produisent parfois les unes à côté des autres. 

Si le CECD joue un rôle quelconque dans ces conditions, le ciblage de l’ECS ou de la production d’endocannabinoïdes pourrait être la clé manquante du traitement, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires.

En résumé

Le SCE joue un rôle important dans la stabilité de vos processus internes. Mais il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons. Au fur et à mesure que les experts acquièrent une meilleure compréhension du SCE, celui-ci pourrait éventuellement détenir la clé du traitement de plusieurs affections.

La plante de chanvre: cultivation & extraction

Depuis un certain temps, de nombreux produits enrichis en CBD français ont vu le jour sur le marché. Cependant parfois il n’est pas facile de comprendre quelle plante de cannabis est utilisée, comment elle est produite et surtout comment est-il possible d’en extraire une molécule bien précise le CBD tout en éliminant le THC.

Différentes plantes mais une seule principalement utilisée : laquelle ?

Parmi les plantes de cannabis existantes, il en existe en de nombreuses variétés pouvant plus ou moins être classé en trois espèces facilitant ainsi la classification et la compréhension.

Cannabis Sativa, souvent plus grande et plus dense, la sativa produit généralement plus de feuille que les autres variétés. D’un point de vu chimique, la plante de cannabis sativa est composée d’une grande quantité de cannabinoïdes (molécules composants le cannabis). Du fait du grand nombre de cannabinoïdes présent dans sa composition, cette variété de plante dispose d’une plus faible teneur en THC et CBD.

Cannabis Indica, en comparaison à la plante de Sativa, cette espèce aux feuilles plus large en produit une quantité moins importante. Possédant légèrement moins de cannabinoïde que la Sativa, sa concentration en THC est donc plus élevé que la molécule de CBD.

Cannabis Ruderalis, cette dernière partage de manière quasi équitable les propriété des deux précédentes espèces de plante de cannabis. C’est dans sa composition chimique que l’on constate le mieux cette équité entre les caractéristiques des autres espèces. En effet, cette dernière possède un nombre raisonnable de cannabinoïdes permettant une faible concentration de THC et de CBD pouvant varier et atteindre une forte teneur.

Comment la fleur de chanvre est-elle cultivée ?

En vue de produire une fleur de cannabis de qualité, trois mode de production sont mis en avant : “indoor”, sous serre, et “outdoor”.

Tout d’abord la culture “indoor”, comme sa traduction anglaise l’indique, la plante de CBD est cultivée en intérieur. Ce type de culture est prisé des consommateurs de fleur de cannabis du fait du taux de CO2 souvent plus élevé favorisant la croissance de la plante. Protégée des éléments extérieurs (insectes, pollution, climat changeant…), la plante de cannabis va pouvoir se développer de façon stable.

La culture sous serre, un mode de culture partageant équitablement les atouts de la culture indoor et outdoor. Comme le mode de culture évoqué précédemment, la culture sous serre permet à la plante d’être protégée de tout désagrément créé par le climat environnant, tout en créant son propre microclimat. Tout comme la culture sous serre que nous connaissons pour nos aliments, la plante de CBD va ici pousser à même le sol ce que l’on constate également dans la culture outdoor, conférent alors à la plante une meilleure qualité par la richesse de la terre.

Pour finir, la culture “outdoor”, comme sa traduction anglaise l’indique, la plante de CBD est cultivée en extérieur. Grace aux nutriments abondants que va lui conférer le sol sur laquelle elle pousse, la plante cultivée en extérieur est une plante de très bonne qualité et d’un impact bien moindre sur la planète.

Comment le CBD est t’il extrait?

En France, il est légalement possible de cultiver des plants de chanvre industriel. Cependant si l’Etat légalise la culture, il faut tout de même respecter un point très important, à savoir le pourcentage de THC devant être inférieur à 0.2%.

C’est pourquoi afin d’obtenir une fleur ou tout autre produit enrichie en CBD, il faut extraire la molécule de la plante.

Plusieurs types d’extractions existent, l’extraction par solvant (alcool), l’extraction par CO2 supercritique, l’extraction par l’huile, sont les plus répandues.

L’extraction par l’huile,ne fait pas usage de toute la plante mais seulement du bourgeon et permet de produire seulement un CBD pure par le chauffage de l’huile, perdant alors les atouts que confèrent l’interaction des molécules hors THC.

L’extraction par solvant (alcool): tout comme l’extraction par l’huile, cette méthode ne s’opère que sur le bourgeon de la plante. Moins utilisée que les autres méthodes, cette dernière fait perdre de nombreux ingrédients à la plante ne laissant qu’une pâte de CBD quais pure après extraction dans l’alcool.  

L’extraction par CO2 supercritique: c’est la méthode la plus utilisée afin de séparer la molécule de CBD de la plante. Cette méthode permet de conserver au mieux tous les composants de la plante de chanvre (cannabinoïdes, terpènes…), grâce à son extraction à froid.

Et c’est la méthode utilisée pour la production des huiles CBD Remedeus.

Comment reconnaître une bonne huile CBD

Culture, extraction, concentration.

Favoriser la bonne culture: on sait que trois mode de culture différent existe indoor, sous serre, et outdoor. Cependant afin de consommer un produit plus naturel pour votre corps, il sera préférable de choisir une huile dont le plant de chanvre provient d’une culture sous serre permettant de travailler le plus possible un produit biologique. Même si la culture indoor permet d’obtenir une plante sans pesticide ni pollution, la culture sous serre permettra par la suite d’obtenir une huile enrichie en CBD plus efficace par la qualité de sa plante et de ses cannabinoides.

Afin de mettre au point une huile enrichie en CBD, il faut pratiquer une extraction de la molécule de CBD présente dans la plante de cannabis. Pour cela, plusieurs méthodes existent mais dans l’optique de consommer une huile plus saine pour notre santé, il est préférable de favoriser une huile dont le CBD a été extrait sans l’usage de solvant. Ainsi trois mode d’extraction permettent d’arriver à ce résultat, l’extraction à l’huile, l’extraction au CO2, et l’extraction par ultrason. Cependant, l’extraction par CO2, utilisée par Remedeus reste le plus naturel et surtout le plus efficace pour obtenir un CBD made in France, pure et efficace grâce à son interaction avec les autres molécules de cannabinoïdes conservés (hors THC) favorisant l’effet d’entourage. 

En ce qui concerne la concentration, si certains affirment que la meilleure huile est forcément celle ayant une plus forte concentration, il n’en est rien. En effet, il ne dépendra qu’à vous pour ce point-là de trouver la concentration qui vous conviendra le mieux. Car ici votre corps vous dictera la meilleure teneur pour vous.

Les meilleurs alliés pour composer une huile:

Pas d’additif, pas de pesticides et encore moins des ingrédients de synthèse!

Pour confectionner une huile enrichie en CBD, il faut partir sur deux bases, le cannabidiol obtenu après extraction et de l’huile. De l’huile oui mais pas n’importe qu’elle huile, si l’huile de tournesol et l’huile d’olive peuvent être utilisées, les huiles permettant un meilleur apport restent l’huile de noix de coco (MCT) et l’huile de graine de chanvre (que nous allions chez Remedeus).

Une fois dilué, d’autres ingrédients vont être ajoutés à la composition de votre huile. Il faut donc tenir compte de ces derniers, se renseigner sur leur interaction avec le CBD car tous les produits n’ont pas les mêmes vertus une fois couplé. 

Il faut donc lorsque vous choisissez une huile enrichie en CBD couplée à des huiles essentiels comme c’est le cas chez Remedeus, s’assurer d’en connaitre les bienfaits.

Car même s’il est reconnu que les huiles essentiels viennent apporter un plus à l’efficacité du CBD toutes n’ont pas la même interaction entre elles et n’apportent pas les mêmes avantages.

La garantie Remedeus

Chez Remedeus, notre CBD est obtenu a partir d’un chanvre suisse de qualité, cultivé sous serre et extrait grâce a la méthode CO2 Supercritique, la plus verte existante actuellement.

Faconnées et embouteillés en France, tous nos produits sont testés en laboratoire indépendants, avec prélèvements a l’aveugle, afin de certifier la teneur en CBD et autres cannabinoides présents dans l’huile, la non-présence de THC ainsi que de tous pesticides et métaux lourds.

Avec Remedeus, vous avez accès à la meilleure gamme d’huiles de chanvre enrichies en CBD du marché français.

Arrêter de fumer avec l’aide du CBD

Fumer engendre trois dépendances qui vous empêche d’arrêter: physique, psychique et gestuel.

Vous souhaitez arrêter de fumer.

La nicotine vient “booster” le moral des fumeurs par son effet anxiolytique rendant le sevrage difficile. 

Arrêter la nicotine est une vrai difficulté et les effets ressentis tels que l’irritabilité, l’anxiété, les maux de tête, les trouble du sommeil et les difficultés à se concentrer, présents lors des premières semaines, viennent fortement l’augmenter.

Du fait de ces effets secondaires, la tentation de fumer devient de plus en plus forte et le manque devient pesant. De plus notre quotidien de fumeur vient nous titiller et nous rappeler qu’à certains moments de la journée c’était l’heure de la cigarette, parce que les pauses café et les terrasse avec les amis ne sont plus les mêmes, il est difficile dans les début de se retrouver face à des fumeurs sans éprouver un fort besoin de fumer.

Substituer le besoin.

Lorsqu’une personne souhaite arrêter définitivement de fumer, elle passe par des phases de manque forte du fait de la dépendance créée par la nicotine. Ainsi, pour lutter contre ces envies de fumer, il faut trouver un substitut comme le grignotage pour combler le manque du geste, car oui la gestuel est un des manques les plus ressenti. Les patchs, chewing-gum et autres produits à base de nicotine sont également très utilisé afin de combler le manque.

Soulager les effets secondaires grâce au CBD.

En constatant que les effets secondaires précédemment énuméré (irritabilité, anxiété, maux de tête, trouble du sommeil, difficulté à se concentrer) étaient similaires aux maux contre lesquels nous vous permettons de lutter grâce à nos huiles à base de CBD, nous avons pensez qu’il serait ingénieux de vous le remémorer.

Certaines de nos huiles viendrons vous aider à mieux lutter au quotidien contre ce manque permanent.

Peace

Face au stress et à l’anxiété parfois quotidienne, cette huile aide à reprendre le contrôle et à retrouver un équilibre entre le corps et l’esprit vous permettant ainsi de mieux lutter au quotidien contre ces maux.

Dream

Pour vous aider à lutter contre vos insomnies, nous avons au point une huile permettant de vous apaiser et de dissiper le stress responsable de ces insomnies récurrentes.

Resist

Sa composition vient vous aider à booster vos défenses naturelles, en vous aidant à résister à des maux parfois en lien avec la fatigue, le stress ou encore les douleurs chroniques et musculaire.

Focus

Aide à retrouver une facilité de concentration lorsque l’esprit est tourmenté et ce en vous permettant de ressentir un effet de détente et de bien être intérieur.

Arrêter de fumer est dur mais nous espérons qu’avec ces conseils, Remedeus pourrait vous aider dans ce chemin vers une nouvelle vie.

Le CBD en cure

« Quand vous voulez »

« Où vous voulez »

« Comme vous le voulez »

Ces dernières sont souvent les “recommandations” les plus entendues, mais sachez qu’il est possible de prendre nos huiles de chanvre enrichies en CBD de manière suivie sous forme de cure. 

Ainsi, même si la cure sera mise en place en fonction de vous et de vos besoins, nous pouvons tout de même vous expliquer comment suivre une bonne cure.

En effet, une cure de CBD peut parfois être le meilleur moyen d’utiliser nos produits afin de créer une meilleure réception et liaison avec votre système endocannabinoïde. De plus, en créant une pause entre ces cures, vous permettez de renforcer l’efficacité de cette dernière sans vous donner une impression de dépendance psychologique.

Différentes cures adaptées à différentes posologies

Comme beaucoup de produits naturels utilisés en cure, l’huile de chanvre enrichie en CBD amène les consommateurs à se poser la même question :

“Pourquoi les effets ne sont pas les mêmes que pour mon ami alors que je suis la même cure ?”.

La réponse est simple, tout le monde est différent. De nombreux facteurs viennent interagir dans le suivi d’une cure de CBD comme le poids corporel, la masse graisseuse, la fréquence, votre métabolisme, ainsi que votre système endocannabinoïde (plus ou moins développé chez certaines personnes).

Tous ces facteurs doivent vous conduire à effectuer une recherche personnelle de la cure qui vous convient et votre posologie idéale. Durant cette dernière, vous devrez tester différents dosages, temps de prises et surtout vous écouter afin de créer votre propre cure.

Le dosage

De manière à établir sa cure parfaite, il faut donc trouver son dosage idéal avant de la commencer.

Les recommandations existantes dans les nombreux témoignages d’utilisateurs de CBD en France varient de 2,5mg à 70 mg par jour, ce qui est un écart important. Il s’explique les besoins et les effets différents de chacun.

Il s’agira dès lors de commencer par le dosage le plus faible (2,5mg) quand vous le souhaitez dans la journée ou le soir et ajustez goutte par goutte dans les jours qui suivent jusqu’à obtenir l’effet voulu.

Commencez en douceur, d’abord une semaine pleine afin de laisser à votre corps le temps de découvrir le produit et de l’assimiler. Faites une pause de 2 à 3 jours puis renouveler la cure. Si les effets recherchés ne se font pas ressentir, augmenter votre dosage, le nombre de jours de prise et diminuez les jours de pause. 

Nous ne pouvons vous donner une posologie et une cure précise à suivre car ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionne pas chez tout le monde, votre métabolisme vous étant propre tout comme votre système endocannabinoïde. Vos besoins sont tout simplement les votre et ne nécessite pas la même posologie que tout le monde.

Une fois votre dosage trouvé, la cure peut enfin commencer !

Les terminologies du chanvre

De nos jours, nous pouvons nous procurer un nombre incalculable de produits à base de CBD en France (huiles, tisanes, gélules…). Et parmi ces nombreux produits disponibles sur le marché, différentes terminologies sont mises en avant pour les qualifier.

Mais que signifient-ils ? 

Pour avoir une approche plus éclairée des produits que vous consommez, nous allons vous permettre de comprendre les termes qui entourent le CBD. Ainsi, si la différence de terminologie n’est pas forcement évidente, ces distinctions restent tout de même très importantes.

Les huiles spectre complet (Full Spectrum)

Les extraits de chanvre spectre complet (Full Spectrum) sont le fruit d’une extraction complète des molécules présentes dans la plante. Ce procédé permet de retrouver plusieurs cannabinoïdes tel que le CBD, le CBDA, le CBN ou encore le CBG. Les terpènes (molécules que l’on retrouve chez de nombreuses plantes, et qui leur confèrent principalement arôme et goût). Ainsi que des flavonoïdes antioxydants, mais également du THC. 

Cependant même si l’efficacité du spectre complet a été prouvée, ce dernier reste pour le moment interdit en France du à l’interdiction de la consommation de THC.

Les huiles spectre large (Broad Spectrum)

Afin d’obtenir un extrait de chanvre spectre large (Broad Spectrum), le même procédé que celui utilisé pour le spectre complet est mis en place.

La seule différence notable est l’ajout d’une étape permettant de retirer toute trace de THC dans le produit. Tout en sauvegardant toutes les autres molécules indispensables pour une meilleure efficacité des produits (cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes). 

L’union de toutes les molécules présentent dans le chanvre permet un effet d’entourage, rendant l’action du CBD bien plus efficace. Les propriétés et les bénéfices, apportés par la complémentarité de ces différentes molécules présentent dans l’extrait, seront donc conservés.

Cette étape supplémentaire apportée à la phase d’extraction du spectre large, lui permet d’être légalement consommable en France.

Quid de l’isolat ?

L’isolat de CBD est un extrait pur composé à 99,99% de CBD que l’on retrouve le plus souvent sous forme de cristaux. 

L’isolat peut se consommer comme le spectre complet et le spectre large de diverse manière. Cependant ce dernier doit constamment être associé afin d’augmenter son efficacité qui se trouve amoindri du fait de son manque d’entourage.

On retrouve principalement l’isolat de CBD dans l’industrie pharmaceutique ou encore dans les boosters de vaporisateurs (vapes). Il est souvent utilisé en complément pour créer des produits de CBD sans aucune saveur ni odeur de chanvre,

L’effet d’entourage

Comme vous l’aurez compris, le spectre complet (Full Spectrum) comme le spectre large (Broad Spectrum) profitent tout deux de l’efficacité renforcée de l’effet d’entourage. 

L’efficacité individuel des différents cannabinoïdes (environs 147) composants le chanvre a été démontrée. Il a également été prouvé que la synergie de ses composants était bien plus importante et plus efficace. En effet, cette synergie permet d’amplifier les avantages bénéfiques de chaque composant du chanvre.

En conclusion, si le CBD est un moyen pour vous de lutter contre le stress ou l’anxiété, il sera préférable d’utiliser une huile CBD à spectre large (légale en France). Ses actions vont être amplifiées par l’effet d’entourage. Ce qui vous permettra d’obtenir une meilleure action sur le long terme. Les effets de l’isolat de CBD aient été démontré, sur la durée de votre cure, mais ses effets seront moins importants que ceux apporter par la synergie de tous les composants du chanvre.

Le CBD et ses bénéfices dans le sport

Les sportifs poussent souvent leur corps. Mais, pour obtenir les meilleurs résultats, leur corps doit aussi récupérer correctement. Que l’athlète soit un habitué de la salle de sport ou un athlète professionnel, la récupération est cruciale. Elle permet d’éviter les blessures et assurer une performance maximale.
C’est pourquoi de nombreux athlètes recherchent des solutions qui peuvent les aider à améliorer leur récupération après l’entraînement. Une des options intéressantes pour les athlètes est le CBD. Dans cet article, nous mettrons en lumière l’utilisation du CBD comme outil de récupération dans le sport.
Vous comprendrez pourquoi de nombreux athlètes ajoutent le CBD à leur programme de récupération après l’entraînement.

Comprendre comment le CBD aide les athlètes

Le CBD, également appelé cannabidiol, est un produit chimique naturel que l’on trouve dans les plantes de cannabis. L’organisation mondiale de la santé reconnaît que le CBD n’est pas toxique, qu’il ne provoque pas de dépendance et qu’il est généralement sans danger. Les preuves des avantages de l’utilisation du CBD sont encore à un stade précoce. Mais elles commencent à s’accumuler avec plus de 11 000 études médicales et scientifiques publiées. Comment le CBD peut-il aider les athlètes pendant leur entraînement et pour leurs performances en compétition ?

Inflammation

Une étude publiée dans la revue Bioorganic & Medicinal Chemistry montre que le CBD a des propriétés anti-inflammatoires et joue un rôle dans la gestion de la douleur. Cela peut être bénéfique après une séance d’entraînement intense. La douleur ou l’endolorissement que ressentent les athlètes lorsque leurs muscles sont fatigués est souvent le résultat de déchirures et d’inflammations musculaires microscopiques. Cette micro déchirure est une partie importante de la croissance musculaire car elle permet au corps d’augmenter sa force en augmentant la taille des muscles. Le CBD peut aider à réduire cette inflammation et à mieux préparer le corps à un autre entraînement.

En outre, lorsqu’un muscle devient douloureux, il peut signaler que le corps doit restreindre la contraction musculaire. Il s’agit d’un mécanisme de défense pour prévenir les lésions musculaires. Bien que cette réponse soit naturelle et normalement saine, elle peut être préjudiciable aux performances sportives. En aidant à modérer les signaux envoyés par le corps, l’huile de CBD peut gérer les réactions du corps à la contraction musculaire, à la tension musculaire et aux crampes.

Sommeil

Une bonne nuit de sommeil et un repos suffisant sont essentiels à la récupération et aux bonnes performances sportives. Le sommeil donne au corps la possibilité de régénérer et de réparer les fibres musculaires endommagées. Les études de recherche sur le CDB démontrent également qu’elle aide à modérer les routines de sommeil pour améliorer la qualité et la durée du sommeil.

Santé mentale

L’importance de la concentration et de l’attention lors de la pratique d’un sport est évidente. Certaines personnes prennent des suppléments de caféine avant l’entraînement afin d’améliorer leur concentration. Mais le CBD peut également aider à améliorer la concentration en réduisant le stress et l’anxiété. Il a été démontré que le CBD a des propriétés anti-anxiété qui modèrent la réaction du corps au stress. Cela est important car le corps peut percevoir un effort musculaire intense pendant une séance d’entraînement comme un signe de stress et déclencher la production de cortisol, qui signale à l’organisme de réduire la synthèse des protéines. Heureusement, le CDB peut augmenter la présence de substances chimiques telles que la sérotonine pour aider à gérer les réactions de l’organisme au stress.

Le CDB est-t’il une substance interdite dans le milieux sportif ?

Compte tenu de ces grands avantages, une question importante se pose pour les athlètes de compétition. Est-elle classée comme substance améliorant les performances par les principaux organismes de réglementation du sport ?

En janvier 2019, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié sa liste actualisée des substances interdites. Le rapport a retiré la CBD de cette liste, ce qui a incité d’autres organismes de réglementation à faire de même. Cependant, il est important de noter que d’autres cannabinoïdes, tels que le THC et les cannabinoïdes synthétiques, restent interdits. Si vous êtes un athlète soumis à un test de dépistage de drogue et que vous participez à une compétition de haut niveau ou professionnelle, il est préférable de vérifier les règlements officiels de votre compétition, par mesure de sécurité. Dans les milieux sportifs où les cannabinoïdes sont autorisés, ce changement a permis à de nombreux athlètes de passer à l’utilisation du CBD pour l’inflammation plutôt qu’à d’autres options comme l’ibuprofène, car ils peuvent ressentir moins d’effets secondaires indésirables avec le CBD.

Les athlètes professionnels prennent-ils du CBD ?

Jusqu’à récemment, l’utilisation du CBD était stigmatisée dans les sports. Toutefois, la situation est en train de changer, car les athlètes de haut niveau parlent publiquement de leur utilisation de produits à base de CBD comme l’huile de CBD et des améliorations qu’ils constatent dans leur récupération et leurs performances. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des principaux athlètes qui soutiennent les bienfaits du CBD :

  • Bubba Watson (golfeur du circuit PGA – actuel)
  • Terrell Davis (NFL – Retraité)
  • Ryan VandenBussche (LNH – retraité)
  • Nate Diaz (combattant MMA – actuel)
  • Gina Mazany (UFC Fighter – actuel)

Le CBD peut être utile pour améliorer les performances physiques ou sportives. Il existe des preuves que le CBD peut contribuer à une meilleure et plus facile récupération après un effort physique intense en réduisant l’inflammation, en gérant la douleur, en favorisant le sommeil et en réduisant le stress pour les athlètes qui cherchent à améliorer leur récupération et leurs performances athlétiques.

Améliorer sa nuit avec le CBD

Le CBD peut aider à dormir. Le cannabidiol, plus connu sous le nom de CBD, est l’un des principaux cannabinoïdes de la plante de cannabis. Les cannabinoïdes interagissent avec votre système endocannabinoïde, qui aide votre corps à maintenir un état d’équilibre et de stabilité, ou homéostasie.

Contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), le CBD n’est pas psychoactif, ce qui signifie qu’il ne vous fera pas “planer”. Au contraire, il a une série d’applications dans le domaine de la santé, comme la réduction des crises chez les personnes épileptiques et le soulagement de la douleur due à diverses affections.

Certaines recherches suggèrent que le CBD peut également vous aider à avoir une bonne nuit de sommeil. Voici ce que vous devez savoir sur l’utilisation du CBD pour le sommeil.

Ce que disent les recherches sur le CBD et le sommeil

Pour savoir si le CBD peut améliorer le sommeil, nous devons d’abord comprendre les causes d’un mauvais sommeil. Beaucoup de choses peuvent provoquer un mauvais sommeil. 

Selon la clinique Mayo, les troubles du sommeil peuvent être causés par :

  • des troubles de santé mentale, tels que l’anxiété, le stress post-traumatique (PTSD) et la dépression
  • les médicaments, qui peuvent perturber votre cycle sommeil-éveil.
  • les conditions physiques.
  • la caféine, surtout lorsqu’elle est consommée en fin de journée.
  • les facteurs environnementaux, tels que les bruits forts ou un lit inconfortable.

Si vos problèmes de sommeil sont causés par des facteurs externes ou des conditions connexes, le CBD peut vous aider. En effet, bien que la recherche sur le CBD en France n’en soit qu’à ses débuts, certaines études suggèrent que le CBD peut traiter l’anxiété. Research, publié en 2019, s’est penché sur la question de savoir si le CBD pouvait améliorer le sommeil et/ou réduire l’anxiété. L’étude a porté sur 72 sujets, dont 47 souffraient d’anxiété et 25 de troubles du sommeil. Les sujets ont reçu chacun 25 milligrammes (mg) de CBD sous forme de gélules chaque jour. Au cours du premier mois, 79,2 % des patients ont déclaré un niveau d’anxiété plus faible et 66,7 % ont déclaré un meilleur sommeil.

La douleur, qui peut également entraîner des troubles du sommeil, peut également être soulagée par le CBD. Une étude réalisée en 2018 par Frontiers in Pharmacology a noté qu’il existe un grand nombre de preuves pour soutenir l’affirmation selon laquelle le CBD apaise la douleur. Les auteurs notent qu’en réduisant la douleur chronique, le CBD peut améliorer le sommeil.

Comment le CBD agit pour améliorer le sommeil

Comme mentionné ci-dessus, de nombreux chercheurs affirment que le CBD améliore le sommeil parce qu’il s’attaque aux causes profondes. Au fur et à mesure des recherches sur le CBD à Paris, nous en apprendrons davantage sur les raisons pour lesquelles il peut nous aider à dormir.

Comment utiliser le CBD pour le sommeil

Il y a plusieurs façons de prendre du CBD, notamment sous forme de: 

  • Huiles
  • Gélules
  • Comestibles
  • Vape

En général, Vaper le CDB l’introduit dans votre système plus rapidement que les autres formes. Cependant, il n’y a pas beaucoup de recherches sur la vaporisation du CBD, et la vaporisation en général peut poser des risques respiratoires.

Votre poids, la chimie de votre corps et la nature de vos troubles du sommeil affecteront le fonctionnement du CBD. Ce qui fonctionne pour certaines personnes peut ne pas fonctionner pour d’autres. La plupart des essais cliniques sur le CBD et le sommeil ont consisté à donner aux sujets entre 25 mg et 1 500 mg de CBD par jour. Il est préférable de commencer avec la dose minimum et de l’augmenter progressivement jusqu’à trouver l’effet recherché. Une grande partie des recherches sur le CBD en France ainsi que sur l’anxiété et le sommeil ont montré que de nombreux patients ne remarquent pas de différence immédiate. L’étude de 2019 mentionnée ci-dessus a noté qu’il fallait environ un mois pour que les sujets remarquent une différence. Soyez patient, et rappelez-vous que vous n’obtiendrez probablement pas de résultats immédiats.

Selon la clinique Mayo, les médecins recommandent rarement l’utilisation de médicaments pour le sommeil pendant plus de quelques semaines. Bien que le CBD et d’autres médicaments puissent être utiles, il est important de s’attaquer à la cause première de vos problèmes de sommeil. Vous pouvez avoir besoin d’un examen physique, pour modifier vos habitudes de sommeil ou changer de médicament. Si vous avez des troubles du sommeil, parlez-en à votre médecin.

5 Raisons pour lesquelles le CBD ne vous conviendrait pas

Avant d’abandonner l’usage du CDB, examinez les raisons suivantes

J’ai essayé le CBD, mais cela n’a rien fait pour moi.
Pourquoi le CBD ne fonctionne-t-il pas pour moi ?
Tout ce battage autour du CBD…  N’est-ce qu’une escroquerie ?

Si vous avez essayé les produits du CBD sans résultat, vous n’êtes pas le seul mais cela ne veut pas dire que toute l’industrie est une escroquerie. Le cannabidiol, ou CBD, est un composant non psychoactif que l’on trouve dans la plante de Cannabis. Il fait l’objet de recherches pour de nombreux avantages médicaux possibles et, contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), ce composé actif ne vous fait pas “planer”.

Les gens l’utilisent pour aider à gérer notamment :

  • Certaines douleurs chroniques
  • L’anxiété
  • Les troubles du sommeil

Avant de traiter un problème médical, parlez à votre médecin pour déterminer si le CBD est la bonne option pour vous, surtout si vous prenez d’autres médicaments. Le CBD peut interagir avec de nombreux médicaments en vente libre ou sur ordonnance et avec des compléments.
Vous avez peut-être entendu certaines personnes vanter les bons résultats obtenus,  c’est parce que pour elles, c’est l’une des rares options qui fonctionne.

Cela dit, il y a aussi des raisons légitimes pour lesquelles le CDB pourrait ne pas fonctionner pour vous. Donc, avant d’essayer ou d’abandonner, vérifiez si l’une des raisons suivantes s’applique à vous.

Votre CBD ne provient pas d’une source réputée

Où avez-vous acheté votre huile riche en CBD
Avec sa popularité croissante, il semble que la CBD en France se répande partout, des entreprises en ligne aux magasins de vente libre. Vous avez peut-être même essayé un échantillon gratuit pour voir si elle fonctionne sans investir plus que le coût de l’expédition. 
Malheureusement, certains de ces produits n’ont pas de CBD de haute qualité. Certains escrocs profitent pleinement de cette situation en vendant des produits de mauvaise qualité qui ne sont pas étiquetés avec précision. Un groupe de chercheurs a analysé 84 produits CBD et a découvert que seulement 31 % d’entre eux contenaient la quantité de CBD annoncée.

Tous les produits REMEDEUS sont testés par le laboratoire indépendant LEAF afin de vérifier de manière impartiale la quantité et la qualité des cannabidoides contenus dans toutes nos formules et plus particulièrement la teneur en CBD et l’absence de THC. Ces analyses qui se font de manière aléatoire sur l’ensemble de notre stock à chaque production sont disponible sur simple demande sur notre page contact

Vous devez lui permettre de s’intégrer à votre système

Trouver le bon dosage de CBD peut être une entreprise délicate. La quantité appropriée varie d’un individu à l’autre, car chaque personne a une biologie unique qui entraîne une réaction différente.

Alors comment trouver ce qui vous convient le mieux ? Commencez par une faible dose et augmentez-la progressivement jusqu’à ce que vous trouviez votre “point idéal”. Certaines personnes trouvent que la prise d’une dose quotidienne peut aider à maintenir un niveau de CBD dans votre corps, ce qui pourrait stimuler votre système endocannabinoïde pour qu’il réagisse davantage aux cannabinoïdes comme le CBD.

De plus, de nombreuses personnes utilisent une technique de microdosage pour trouver leur dose personnelle et l’ajuster au fil du temps en fonction de leurs besoins. Vous pouvez trouver utile d’utiliser un journal pour consigner vos résultats. Notez la quantité que vous avez prise, ce que vous ressentez avant le dosage et à plusieurs intervalles de temps après, ainsi que tout changement dans les symptômes que vous remarquez.

Il est possible de développer une tolérance au CBD, comme à de nombreux autres médicaments et produits chimiques. Si vous constatez au bout d’un moment que cela ne fonctionne pas aussi bien, essayez de prendre quelques jours de pause. Vous pouvez réinitialiser votre système avant de recommencer avec une faible dose.

Vous devez lui donner plus de temps

De nombreuses personnes prennent du CBD pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant de voir une différence. Explorer les effets du CBD n’est pas aussi simple que de prendre quelques Tylenol et de s’arrêter là. Il faut en fait un certain niveau d’engagement pour consacrer du temps et de la réflexion au processus de découverte des effets à long terme. Si vous ne voyez toujours pas de résultats après un certain temps (quelques mois, par exemple), il est peut-être temps de passer à autre chose et d’essayer une autre marque.  La patience est la clé, et bien qu’il puisse être frustrant de continuer à essayer sans résultat, vous pouvez finir par vous sentir super reconnaissant de ne pas avoir abandonné.

Vous avez besoin d’un moyen d’absorption différent

Il semble qu’un nouveau produit CBD à Paris sort à peu près chaque semaine. Vous pouvez trouver de tout, du café CBD aux sels de bain et au lubrifiant.

Les formes courantes sont :

  • Les Huiles
  • Les liquides vapes
  • Les fleurs
  • Des friandises comestibles comme des bonbons ou du chocolat.

Donc, si vous avez essayé un système de distribution sans succès, il est possible qu’un autre formulaire vous convienne mieux. Un facteur à prendre en compte est la biodisponibilité, qui se réfère essentiellement à la quantité de CBD qui pénètre réellement dans votre sang.  Par exemple, si vous mangez des gommes de CBD, elles doivent passer par votre tube digestif avant d’être absorbées, et la quantité qui finit dans votre système peut être relativement faible. En revanche, si vous prenez une huile par voie sublinguale – c’est-à-dire sous la langue – vous l’absorbez directement dans votre sang. Vous pourriez donc obtenir des résultats plus rapides et plus visibles que si vous attendiez que votre système digestif les traite. 

En outre, votre méthode la plus efficace peut varier selon le type de soulagement que vous recherchez. Par exemple, un huile de massage ne vous aidera pas à soulager vos crises de panique. Mais il peut offrir un soulagement potentiel pour, par exemple, les muscles endoloris, si vous vous concentrez sur cette zone particulière.

C’est pourquoi REMEDEUS s’est concentré dès le départ sur la forme huileuse qui a le meilleur taux d’absorption de CBD dans le flux sanguin par les muqueuses de la bouche sous la langue.

Ce n’est tout simplement pas pour vous

La CDB est peut-être populaire, mais cela ne signifie pas qu’il s’agit d’un médicament miracle qui fonctionnera pour tout le monde. Après tous vos efforts, il est possible que vous découvriez que le CBD ne fonctionne tout simplement pas pour vous.

Votre niveau d’absorption et de réaction au CBD dépend de divers facteurs, dont votre métabolisme, biochimie ou votre génétique. Votre système endocannabinoïde est le système de votre corps qui interagit avec les composés actifs du cannabis, et celui de chaque personne fonctionne un peu différemment.  En fait, un professeur de psychiatrie clinique a noté que 20 % des utilisateurs pourraient avoir une mutation génétique  qui leur fait produire naturellement plus d’endocannabinoïdes – similaires aux cannabinoïdes mais produits par votre corps.

Si vous êtes porteur de cette mutation, vous pouvez être enclin à un niveau d’anxiété plus faible, mais comme vous avez déjà des endocannabinoïdes supplémentaires, vous ne verrez peut-être pas beaucoup de différence lorsque vous prendrez du CBD. Consultez votre médecin pour connaître les autres options qui pourraient vous convenir. Et si vous avez des amis qui persistent, n’ayez pas peur de leur dire d’arrêter de vous harceler à propos de l’essai du CBD. Après tout, il n’existe pas de traitement unique !

En conclusion

La mise en œuvre du bien-être grâce au CDB demande du temps, de la patience et de la recherche.

Le CDB n’est pas aussi bien documentée ou réglementée que beaucoup d’autres options de traitement comme les médicaments sur ordonnance, et les gens de l’industrie essaient toujours de réduire les meilleures pratiques pour la prendre.

Mais une chose est sûre : ce n’est pas aussi simple que de prendre une dose standard et de voir des résultats immédiats. Il faut du temps, de la patience et des recherches permanentes pour trouver la marque, le dosage et le mode d’administration qui vous conviennent. Cela signifie que le processus peut également être coûteux, car vous devrez peut-être acheter des produits auprès de plusieurs entreprises différentes pendant plusieurs mois avant de trouver ce qui fonctionne. 

Avant de vous lancer dans l’achat d’un produit de taille normale auprès d’une entreprise réputée, qui peut coûter cher mais ne pas vous convenir. Enfin, avant de renoncer auCBD, utilisez les raisons ci-dessus comme une liste de contrôle pour comprendre pourquoi le CBD ne vous convient pas.

La petite histoire du Chanvre

Une industrie traditionnelle qui se réinvente

Le chanvre est une des plantes les plus anciennes, robustes et polyvalentes du monde. Il a été une source importante de fibres, de nourriture et de médicaments tout au long de l’histoire. La souche industrielle, connue sous le nom de cannabis sativa, produit des fibres, de l’huile et des graines. La plante entière peut être transformée en une large gamme de matières premières. On en fait de la pâte à papier, le papier, le carburant, les résines et la cire.

Le chanvre : de 2800 ans avant JC à aujourd’hui :

Le chanvre a été cultivé dans presque tous les pays d’Europe et d’Asie au cours de l’histoire. Il a servi de matière première importante pour la fabrication de cordes, de toiles, de textiles et de papier. La première corde de l’histoire enregistrée est en chanvre en Chine au 28e siècle avant J.-C., le papier et les vêtements à base de chanvre datant à peu près de la même période. Au plus fort de la navigation au 17e siècle, l’industrie européenne du chanvre a connu son apogée en fabriquant des gréements de voiles, des cordes, des filets, des drapeaux et même des uniformes de marins pour les flottes nationales.

Les attitudes à l’égard de la marijuana ont commencé à changer au début des années 1900. Suite de la révolution mexicaine, avec l’afflux massif d’immigrants mexicains aux États-Unis. Les immigrants mexicains apporté avec eux leur tradition culturelle consistant à fumer des feuilles de marijuana à des fins médicinales.

À l’époque, les Américains ne connaissaient que le cannabis sous forme d’huile ou de haschisch, qu’ils consommaient par voie orale. De plus, les Mexicains appelaient leur cannabis “marihuana”, un terme peu familier aux Américains.

Mécontents de l’afflux d’immigrants, les médias américains, dont le magnat de la presse William Randolph Hearst, ont commencé à diffuser des affirmations erronées. Les immigrants mexicains seraient perturbateurs, comportements qu’ils attribuaient à leur consommation de “marihuana”. On vilipende Le cannabis. Le président Franklin D. Roosevelt, encourage l’adoption de restrictions sur le cannabis. Pourtant, malgré l’opposition de l’Association médicale américaine qui soutenait les bienfaits thérapeutiques du cannabis.

Une prohibition injuste

Certains historiens pensent que les efforts pour faire passer la Marijuana Tax Act de 1937 sont menés par Hearst, Andrew Mellon et la famille DuPont, qui voyaient l’industrie du chanvre comme une menace pour leurs activités. Selon les auteurs et historiens Laurence French et Magdaleno Manzanárez, le chanvre – une culture durable et polyvalente avec plus de 24 000 applications de produits – devenait un substitut moins cher à la pâte de bois utilisée pour imprimer les journaux. Hearst qui possédaient des avoirs en bois et en papier cherchaient à détruire le competition, lançant une croisade agressive contre le chanvre à travers ses journaux et ses magazines, qui publiaient régulièrement des articles sensationnels sur la menace de la marijuana et le sort de ceux qui en consommaient.

Richard Nixon, lors de sa campagne présidentielle de 1968, promet de rétablir “l’ordre public” en Amérique en déclarant une guerre contre la drogue. Le gouvernement fédéral adopte en 1970 la loi sur les substances contrôlées, qui classait les drogues dans quatre catégories différentes. Elle classe le cannabis comme une drogue de l’annexe 1, considéré comme l’une des substances les plus dangereuses.

La loi sur les substances contrôlées a malheureusement regroupé tout le cannabis, ne reconnaissant pas les différences entre la marijuana et le chanvre. Cette loi, qui rend le cannabis illégal en vertu du droit fédéral, est toujours en vigueur aujourd’hui.

Les années 1990 ont été importantes pour la politique du cannabis aux États-Unis, grâce aux efforts des chercheurs dans ce domaine.

La re(con)naissance du chanvre dans les années 2010

Au début de cette décennie, les chercheurs ont fait des percées notables, élargissant ainsi nos connaissances actuelles sur le cannabis. Ils ont appris comment les composés contenus dans le cannabis, les cannabinoïdes, interagissent avec notre corps par le système endocannabinoïde. Ces percées scientifiques qui accompagne un soutien accru pour rendre le cannabis accessible à ceux qui en ont besoin sur le plan médical. En 1996, la Californie est devenue le premier État à établir une législation sur la marijuana à des fins médicales. Elle offre une option légale au cannabis pour la première fois depuis des décennies. Depuis l’entrée en vigueur des premières lois sur la marijuana médicale à l’échelle de l’État, le nombre d’états américains et de pays en Europe adoptant une législation sur le cannabis n’a cessé de croître. Et la popularité du CBD en France et de l’ouverture de boutiques de CBD à Paris ne cessent aussi d’augmenter.

Le CBD est-t-il légal en France ?

Le cannabidiol (CBD) est l’une des nombreuses molécules présentes dans le Chanvre. On l’extrait de la plante de cannabis. Cet extrait est majoritairement consommé sous forme d’huile.

Le CBD : Quel est le cadre légal ?

En France, la réglementation est claire : Les transactions relatives au cannabis sont strictement interdites, incluant production, possession et emploi du cannabis. « De facto », les produits contenant du CBD en France sont interdits, sauf ceux beneficiant d’une dérogation spéciale. Le but de cette dernière est de permettre l’utilisation du chanvre pour certains besoins industriels et commerciaux tel que le textile, l’alimentation humaine et animale, ainsi que la cosmétique pour ne citer que quelques exemples.


Cette dérogation spéciale concerne plusieures variétés de cannabis qui ne sont pas pourvues des propriétés stupéfiantes condamnables. Elles figurent sur la liste des variétés autorisées par le code de la santé publique. (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000351447)
Ces type de cannabis pourront être transformées si la plante elle-même et les procédés de transformation respectent les critères suivants :

  • « Les variétés de chanvre autorisées figurent sur la liste des variétés autorisées »
  • « Seules les graines et les fibres peuvent être utilisées. L’utilisation des fleurs est quant à elle interdite »
  • « La plante doit avoir une teneur inférieure à 0,2% en THC »
  • « Le taux de 0.2 % de THC n’est pas un seuil de présence de THC dans le produit fini mais dans la plante elle-même. Or, des contrôles réalisés dans certains produits présentés comme contenant du CBD ont révélé la présence de THC. Enfin, la présence de THC dans les produits finis, quel que soit son taux, est interdite. »
  • (https://www.drogues.gouv.fr/actualites/cannabidiol-cbd-point-legislation)

Peut-on acheter des produits contenant du CBD en France

Cette réglementation permet aujourd’hui l’achat de produits contenant cette molécule car elle est aujourd’hui légale en France, si les conditions décrites dans le paragraphe précédant sont respectées. Le CBD n’est simplement pas explicitement interdit. En effet, il est important de comprendre que le CBD n’est pas considéré une drogue. Il est donc possible de se procurer de l’huile de CBD à Paris dans des boutiques personnalisées par exemple.

La législation et ses perspectives d’évolution

Il est important noter en ce qui concerne les produits contenant du CBD que seule la forme liquide de la substance telle que l’huile de CBD reste réellement légale en France. La commercialisation ou la consommation des résines de cannabis ou des fleurs restent totalement illégale. La réglementation en France n’autorise que l’utilisation des graines et des fibres. Enfin, le fait que les publicités mettant en avant les propriétés du CBD en tant que médicament soient interdites est peut-être une raison suffisante pour étudier ce composé organique en profondeur et pour clarifier encore plus le cadre légal de son utilisation. Cela, afin que les bienfaits potentiels de ce « complément alimentaire » profitent aux consommateurs.


Les informations contenues dans cet article sont uniquement destinées à des fins éducatives et informatives et ne constituent pas des conseils de santé ou médicaux. Consultez toujours un médecin ou un autre prestataire de santé qualifié pour toute question que vous pourriez avoir sur un état médical ou des objectifs de santé.